poster

Elles Obéissent et se soumettent aux perversions de Monsieur

Lire la suite

Qu'il s'agisse du personnel masculin ou de ces trois sublimes soubrettes en uniforme, tout le monde a le devoir d'obéir aux moindres désirs de Madame et de son mari. Ici, c'est le SERVICE COMPLET.

Dévotion, obéissance, perfectionnisme, mais aussi ? et surtout ? beauté, volupté, imagination, audace et perversion sans limite. Autant de critères draconiens selon lesquels les employés sont choisis. D'ailleurs, l'assurance naturelle et l'appétit sexuel de la jeune Cara ont rapidement plu aux châtelains, ainsi qu'à Claire et Valentina, les deux autres soubrettes. Enfin, surtout à Claire?

Ce soir-là, Claire entraîne Cara avec elle dans sa chambre. Elles sont suivies de près par le majordome, mais il n'a pas le droit de participer. Il doit se contenter de regarder ces deux corps de déesses s'entrelacer, se caresser, se lécher et se donner mutuellement du plaisir à l'aide de volumineux sex toys.

Excité et frustré à la fois, il a la bonne surprise de découvrir le lendemain Cara en train de l'épier sous sa douche. La jeune soubrette se met à le sucer avec passion et gourmandise avant de s'offrir entièrement à lui.

Chaque recoin de la demeure recèle son lot de frissons. Au garage, le vigoureux voiturier sodomise sauvagement sa patronne, et Claire jouira à plusieurs reprises au cours d'une spectaculaire et intense double pénétration. Ici, les fantasmes ne connaissent aucune limite.

Le + edito

Le + edito

“Cara Saint-Germain, la nouvelle petite Française”

Nous avons passé deux jours et demi sur le tournage d'un film d'Hervé Bodilis, logés dans une superbe et gigantesque bâtisse à quelques dizaines de kilomètres de Paris, en compagnie de quatre magnifiques actrices X - dont la débutante Cara Saint-Germain - réunies pour tourner six scènes hard et vous offrir le huitième volet de la série "Soubrettes Services". Parfois, il faut bien l'avouer, nous avons vraiment de la chance d'être reporters pour le Dorcel Mag. Vraiment beaucoup de chance... 

 

Le problème avec la région parisienne, c'est le temps. Surtout en hiver. Et avoir une si belle propriété à disposition sans pouvoir un minimum profiter des décors extérieurs pour faire une ou deux scènes hard serait bien dommage. Voilà pourquoi Hervé Bodilis, voyant que la météo semblait relativement clémente pour l'après-midi à venir, a décidé de tourner deux scènes en extérieur de son nouveau "Soubrettes Services".

 

Une fois le matériel vérifié, les actrices maquillées, coiffées et habillées, l'équipe de tournage prend la direction des dépendances pour shooter la scène anale que la belle Chloé Lacourt doit effectuer avec Mike Angelo. Dans ce film, Chloé joue le rôle de la riche "patronne" ayant décidé aujourd'hui de se jeter sur son chauffeur bien membré. Après l'avoir goulûment sucé, Madame Chloé offrira sa belle chatte humide et son anus accueillant à la queue experte de Mike. Le feeling existant entre les deux acteurs permet à Hervé d'enregistrer la scène en très peu de prises et d'enchaîner directement sur la scène de l'Italienne Valentina Nappi, la superbe brune dotée d'une poitrine lourde et généreuse qu'elle va mettre au service d'une belle séquence de fellation et de branlette espagnole en plein air. Alors que le clap de fin résonne encore, les premières gouttes de pluie commencent à tomber. Encore une fois, Hervé a eu du flair.

 

Le lendemain, alors qu'il n'en finit plus de pleuvoir, l'équipe de ce "Soubrettes Services 8" se tient prête à tourner les deux scènes de la journée. La première sera une scène de couple avec Valentina Nappi, l'autre une scène de double pénétration menée par Claire Castel. Avec de telles amoureuses de la queue et du plaisir, personne dans l'assemblée n'émet le moindre doute quant au bon déroulement de cette journée de tournage. Et les deux bombes ne nous font pas mentir. Valentina nous offre un somptueux et très intense rodéo charnel sur le phallus massif de Yanick Shaft. Quant à Claire, la preuve de son aisance face à plusieurs queues viriles n'est plus à faire. Elle agrippe les sexes, les branle, les suce et se fait pénétrer comme une reine, une déesse de la baise. Jusqu'à la double pénétration et le feu d'artifice final, toute l'équipe et nous-mêmes sommes tout simplement envoûtés par cet hallucinant spectacle. Nous ne sommes pourtant pas des débutants en matière de tournages et de doubles pénétrations. Mais que voulez-vous... Impossible de se lasser des talents de notre belle Claire !

 

Alors que quatre scènes sont déjà dans la boîte et que le tournage se déroule à la perfection, sans aucun accroc, le troisième jour se présente sous les meilleurs augures. D'autant plus qu'Hervé a choisi de consacrer ce dernier jour aux deux scènes de Cara Saint-Germain, la nouvelle petite Française pour qui c'est le tout premier tournage. Le réalisateur tenait à ce que la jeune actrice assiste aux tournages des scènes précédentes et se familiarise avec l'équipe, le casting, les aspects techniques (caméras, lumières), etc. Grand bien lui en a fait ! Pour ses premiers pas devant la caméra d'Hervé, Cara n'a pas fait un seul faux pas, justement. Pour la scène hétéro dans laquelle elle s'offre à un beau jeune homme après l'avoir épié sous la douche, Cara a libéré ses charmes et fait preuve d'une aisance incroyable. On ne la sentait pas nerveuse du tout, bien au contraire. Elle prenait du plaisir, beaucoup de plaisir. Et cela se voyait.

 

Ce plaisir palpable, nous l'avions déjà vu pour notre plus grande joie lors de la première scène de la journée : une scène lesbienne avec Claire où les deux magnifiques créatures se sont donné d'excitants attouchements saphiques et ont atteint l'orgasme à l'aide de sex toys surdimensionnés. On n'aurait pu imaginer meilleure conclusion à ces trois jours de tournage. A l'image de toute l'équipe, Claire et Cara se sont mises "à notre service" et à celui de la caméra d'Hervé Bodilis. Et ce mois-ci, c'est au vôtre qu'elles se mettent désormais...