poster

Elles vont devoir se soumettre aux perversions de leurs gardiens

Lire la suite

Lola, superbe jeune femme de bonne famille, est sur le point de vivre une expérience unique qui va changer sa sexualité à tout jamais. 

 

Enfermée dans un Quartier de haute sécurité d’Europe de l’Est avec d’autres candidats, elle a choisi de passer trois jours et trois nuits dans la peau d’une prisonnière : murs, cellules, barreaux, uniformes, fouilles corporelles, tout y est plus vrai que nature ! Totalement à la merci d’une surveillante autoritaire et particulièrement vicieuse, le groupe va rapidement apprendre ce que cela signifie d’être entièrement soumis au plaisir. 

Tandis qu’un homme est forcé de regarder sa femme se faire prendre et souiller par un autre détenu, Lola, elle, est jetée en pâture à quatre mâles virils incarcérés depuis plusieurs mois et terriblement excités par son corps de rêve. Dans l’enceinte de la PRISON BLOC 69, ils ne sont plus que de simples objets sexuels au service des fantasmes malsains de leurs gardiens…

 

Dans un lieu où les perversions les plus folles sont permises, tous les candidats n’auront pas d’autre choix que de dépasser leurs limites.

Le + edito

Le + edito

“Une perversion sans limite ”

Un authentique ancien quartier pénitentiaire de haute sécurité en guise de décor, 4 caméras HD, une équipe technique de 5 personnes, une dizaine d'acteurs et actrices parmi les meilleurs d'Europe et autant de figurants, c'est l'ensemble des moyens techniques et humains que Hervé Bodilis a déployés à l'occasion du tournage de son tout nouveau film intitulé "Prison". Le Dorcel Mag était bien évidemment sur place et vous raconte tout ce qui s'est passé... 

Les habitués des productions Marc Dorcel se rappelleront certainement du film "La jeune avocate", véritable réussite datant de mars dernier, avec la star Anna Polina, et réalisé par Hervé Bodilis. Ils n'auront certainement pas oublié les séquences particulièrement intenses, glauques et érotiques tournées à l'intérieur d'une prison qui venaient ponctuer les scènes hard du film. A la fin de ce tournage, Hervé s'était confié à l'équipe du Dorcel Mag au cours d'une rapide interview et avait déclaré qu'il souhaitait tourner un film en intégralité dans cette prison. Et vous savez, comme nous, à quel point Hervé Bodilis est un homme de parole...

 

Six mois plus tard, le film "Prison" sort donc chez Marc Dorcel et il a été, comme le souhaitait Hervé Bodilis, intégralement tourné dans cette imposante prison située à quelques minutes du centre-ville de Prague, en République Tchèque. Véritable artiste du porno et expert en fantasmes, Hervé sait parfaitement que l'univers carcéral est un inépuisable vivier à scènes hard. Jeux de soumission et de domination entre gardiens et détenus, humiliations, fouilles corporelles, mâles virils posant leurs regards patibulaires sur de jeunes femmes innocentes, etc, les possibilités d'excitation semblent infinies !

Et c'est ainsi qu'au mois de mai dernier, nous avons été conviés par Hervé à nous rendre à Prague pour assister à ces trois jours de tournage, qui s'annonçaient vraiment spectaculaires. Alors que nous étions en train de faire nos bagages, nous avons reçu un mail d'Hervé dans lequel il nous briefait sur le casting. Et c'est à partir de ce moment-là que les choses ont vraiment commencé à devenir intéressantes...

Dans ce film, la sublime Alexis Crystal devait incarner la matonne sévère et vicieuse. On devait également retrouver deux de ses compatriotes que nous n'avions pas vues depuis bien longtemps : la blonde Lola et Ferrara Gomez, que nous avions déjà croisée sur le tournage d'un Russian Institute dans lequel elle nous avait démontré l'étendue de ses talents avec une incroyable scène de double pénétration. Voilà qui promettait de très belles choses...

Et au milieu de toutes ces beautés locales, Hervé nous annonçait en plus que l'héroïne du film allait être la magnifique et juvénile Française Lola Rêve. Au moment de prendre l'avion pour la République Tchèque pour assister au tournage de "Prison", tous les membres de notre équipe se frottaient donc déjà les mains à l'idée de revoir l'un des plus beaux culs du porno actuel...

Deux heures d'avion et une course de taxi plus tard, nous voilà devant les portes de la prison. Etrangement, une fois que nous nous retrouvons au pied des murs épais de cette bâtisse, plus personne ne fait le malin... Cet ancien établissement pénitentiaire en impose et fait froid dans le dos, c'est le moins que l'on puisse dire ! Mais une fois que nous rejoignons Hervé, son équipe technique et les actrices à l'intérieur de la prison, cette appréhension se dissipe rapidement. Tout ce petit monde est déjà en train de s'affairer : Hervé contrôle les lumières ainsi que les caméras avec ses techniciens, et les maquilleuses préparent Ferrara pour le tournage de la première scène de la journée : une sodomie intense avec Mike Angelo !

Attaché à des barreaux, les yeux bandés, Mike attend que Ferrara s'occupe de lui. Après avoir analement inspecté la jolie petite Lola Rêve et l'avoir renvoyée dans sa cellule, la Tchèque commence à distiller une fellation d'anthologie avant de s'empaler directement en anal sur le sexe tout tendu du Français. Elle se met alors à le chevaucher pendant de longues et excitantes minutes. Situés d'un côté et de l'autre des barreaux, les cadreurs ne manquent rien de l'action. Ils capturent la scène sous différents angles et, comme vous allez pouvoir vous en rendre compte dès ce mois-ci, le résultat est à couper le souffle, tant sur le plan sexuel que technique. Pour finir la scène, Mike retourne Ferrara sur le bureau et continue de la sodomiser avec la sauvagerie qu'on lui connaît... Une première scène rondement menée !

Après une courte pause, Hervé compte tourner dans la foulée la scène de couple qu'il a préparée pour Lola. Mais pas Lola Rêve, l'autre Lola, la Tchèque. C'est vrai qu'avoir
deux Lola - et deux jolies blondes qui plus est - sur le plateau de tournage ne facilite pas l'organisation. Cela créera d'ailleurs des moments de quiproquo à l'origine de plusieurs fous rire durant les trois jours de tournage. Mais là, c'est bien la Tchèque Lola qui doit aller baiser avec son partenaire dans cette cellule crasseuse pendant que Mike, incarnant son compagnon, est forcé par Alexis, la gardienne sadique, de regarder la scène à travers le judas de la porte. Une situation particulièrement perverse et très excitante. D'autant que la belle Lola est une baiseuse hors pair ! Lorsque vous verrez de quelle façon démoniaque elle bouge sa croupe sur le sexe de son partenaire, vous nous en direz des nouvelles. Nous en sommes restés bouche bée...

Le lendemain s'annonce clairement comme la journée la plus importante du tournage :
Hervé compte mettre en boîte les deux grosses scènes de groupe de son film. Il va donc falloir que tout le monde reste bien concentré et donne le meilleur de lui-même. Mais avec de tels professionnels, cela ne pose aucun problème.

Toute l'équipe est prête. Alexis, la gardienne, entraîne Lola (Rêve) le long d'un couloir. Elles sont suivies de près par Hervé, armé de son objectif. Alexis et Lola s'arrêtent devant des barreaux derrière lesquels se trouvent quatre hommes portant l'uniforme orange des détenus. Déshabillée par sa surveillante pleine d'autorité, Lola déclenche l'érection des quatre mâles en leur montrant son magnifique petit corps. Alexis force Lola à se mettre à genoux devant les barreaux et l'oblige à sucer les quatre queues se présentant à elle. Elle finira baisée en levrette à travers les barreaux avant de recevoir quatre giclées de semence. Hallucinant ! L'innocence naturelle de Lola confrontée à la domination saphique d'Alexis, ainsi qu'à la virilité très malsaine de ces quatre mâles, rend cette scène tout simplement incroyable. Sans aucun doute l'une des plus belles, des plus intenses et des plus perverses qu'il nous ait été donné de voir depuis bien longtemps ! Comme le reste de son équipe, Hervé est aux anges. Tout le monde a bien compris qu'un véritable monument de scène hard vient tout juste d'être mis en boîte. L'émulation de tous est palpable sur le plateau, et chacun se sent d'attaque pour le tournage de la scène de trio d'Alexis Crystal.

La scène se déroule dans une cellule sombre, et Alexis s'y offre sans retenue à deux prisonniers affamés de sexe. Dans "Prison", le personnage qu'incarne Alexis mène la vie dure à tous les détenus. Matonne intransigeante, vicieuse et très perverse, elle est la maîtresse des fantasmes pour tous les pensionnaires. Mais à force de décider toute la journée pour les autres, il faut bien qu'elle s'autorise un petit moment de plaisir personnel. Et c'est ainsi que nous la retrouvons dans cette cellule, outrageusement provocante et terriblement sexy, en train de chauffer deux prisonniers qui vont se faire une joie de la souiller avec une féroce bestialité. Et lorsqu'une actrice de l'envergure d'Alexis Crystal se retrouve devant la caméra experte d'un grand réalisateur comme Hervé Bodilis, le résultat ne peut qu'être spectaculaire !

 

Le matin du troisième jour, la dernière scène sera tournée avant de faire toutes les séquences de comédie dans l'après-midi. Encore une fois, Hervé Bodilis vient de tourner un véritable film-événement. Un décor incroyable, un casting cinq étoiles, une mise en scène virtuose et une perversion sans limite : voilà les ingrédients du succès pour faire un superbe porno dorcélien à la sauce Bodilis. Vivement le prochain !