poster

Porte-jarretelles et sodomie ! Anissa s'offre sans tabou.

Lire la suite

Une grosse cylindrée éclaire un parking sombre de ses phares et coupe son moteur. A son bord, un homme en costume et Anissa, sa magnifique femme vêtue d'une robe de soirée, de bas et de talons hauts. Elle ne sait pas pourquoi il l'a amenée ici, mais lorsqu'elle découvre les silhouettes de trois hommes avançant dans la lumière, elle comprend : son mari veut la regarder se faire baiser par plusieurs mâles, il veut la voir totalement lâcher prise avec d'illustres inconnus afin de satisfaire ses fantasmes les plus pervers. La brune à la poitrine généreuse descend de voiture et se met à sucer les trois queues viriles qui se présentent à elles. Mais jusqu'où sera-t-elle capable d'aller pour exciter son mari ? Vous allez vite réaliser qu'en matière de sexe, Anissa ne connaît que très peu de limites.

Porté par un casting cinq étoiles, les scènes hard de ce Pornochic vous feront vivre d'incroyables moments de sexe au cœur de la jeunesse mondaine et libertine. Dans une luxueuse villa, Wanda et Alexis offriront leur anus sans retenue au phallus massif d'un riche homme d'affaires en vacances. Angell et Liza, elles, atteindront l'orgasme à l'aide de différents sex toys et des assauts sauvages de leur partenaire. Quant à cette blonde au physique de rêve, c'est grâce à une spectaculaire double pénétration qu'elle jouira à plusieurs reprises.

Making Of

Le + edito

Le + edito

“Casting cinq étoiles et fantasmes élaborés.”

De magnifiques jeunes femmes issues des hautes sphères de la société, des situations perverses et surprenantes, ainsi que de superbes scènes de sexe bien hard en couple ou à plusieurs, c’est ça l’esprit «pornochic» typiquement dorcélien créé par Hervé Bodilis. Pour le vingt-cinquième volet de sa série culte, le réalisateur fait la part belle à la sublime et généreuse Anissa Kate, qui nous y régale de deux scènes hard de toute beauté. Ce sera également l’occasion de retrouver les Françaises Liza Del Sierra et Angell Summers, ainsi que Vanda Lust, Alexis Crystal et Cayenne Klein. Que du beau monde ! 

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la nouvelle vient tout juste de tomber : le film «Anissa, la veuve» vient de remporter le titre de meilleur film étranger aux AVN Awards 2015, Anissa Kate celui de la meilleure actrice étrangère, et Hervé Bodilis celui du meilleur réalisateur étranger. Si, dans un premier temps, les félicitations à ces deux figures emblématiques du porno français sont bien évidemment de rigueur, il est intéressant de remarquer l’heureuse coïncidence entre ces prestigieuses victoires de l’autre côté de l’Atlantique et la sortie ce mois-ci de «Pornochic 25» avec, dans le premier rôle, la belle Anissa Kate et, derrière la caméra, le talentueux Hervé Bodilis. Une équipe qui a donc fait ses preuves de la plus belle des manières, et qui se fait un devoir de récidiver rien que pour votre plaisir en mars. 

Dès la première scène, le ton est donné. Une voiture pénètre dans un parking sombre. A l’avant, Anissa regarde d’un air interrogateur son mari qui vient de couper le moteur du véhicule. Il entreprend de la caresser. Anissa commence à être terriblement excitée, mais elle ne sait toujours pas ce qui l’attend... Qu’est-ce que son homme lui réserve encore comme surprise ? Soudain, Anissa distingue trois silhouettes dans l’aveuglante lumière des phares de la voiture. Trois hommes en costume s’avancent vers eux. Anissa se tourne vers son mari, intriguée. Ce dernier lui fait signe de descendre. C’est donc ça : il veut la regarder se faire baiser par trois inconnus. Eh bien d’accord, il ne va pas être déçu ! Anissa va se faire une joie d’offrir tous ses orifices à ces trois belles queues tendues vers elle. Fellations, pénétrations vaginales et sodomies hardcore, Anissa fera de tout sous le regard lubrique de son mari, excité comme jamais en voyant sa belle femme recevoir le sperme de trois inconnus au creux de ses fesses. 

Après ce genre d’entrée en matière pleine de perversion, on se doute bien que la suite risque d’être particulièrement grandiose. Et, comme d’habitude avec Hervé Bodilis, c’est bien évidemment le cas ! En plus d’une autre séquence - de couple cette fois - avec Anissa, le réalisateur nous propose trois incroyables scènes de trios. Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-contre, vous pourrez découvrir la sublime Cayenne Klein en train de se faire sauvagement attraper en double pénétration par deux amants survoltés. Après les avoir rendus fous de désir en s’amusant avec un jet d’eau sur cette terrasse ensoleillée, il n’y a finalement rien d’étonnant à ce que Cayenne finisse par recevoir ces deux phallus en même temps.

Pendant ce temps-là, dans une luxueuse villa avec piscine et mobilier design, un riche homme d’affaires en vacances passe du bon temps avec les deux envoûtantes créatures que sont Alexis Crystal et Vanda Lust. Après quelques coupes de champagne, les esprits et les corps ne tardent pas à s’échauffer, et les deux jeunes femmes commencent à s’embrasser, à se caresser, à se lécher. Rien de tel pour exciter notre vacancier qui s’empresse de sortir son énorme sexe pour se faire copieusement sucer par Alexis et Vanda. Excitées à la vue des dimensions de ce membre, les coquines se lâchent totalement et finissent par se  donner entièrement à lui. Après une multitude de pénétrations, elles se partageront la semence de l’étalon...

Pour achever en beauté ce festival de trios lubriques, Hervé Bodilis nous a concocté une superbe scène 100% made in France puisqu’elle regroupe l’acteur Mike Angelo (l’un des plus grands baiseurs européens à l’heure actuelle, est-il utile de le rappeler ?) ainsi qu’Angell Summers et Liza Del Sierra qui, elles non plus, ne sont pas les dernières dès qu’il s’agit de se lancer dans de la baise bien hard... Les trois partenaires nous offrent ici une incroyable séquence avec passage lesbien, gode-ceinture, doubles pénétrations et éjaculation faciale. 

 

Assurément, vous allez être plus que gâtés  avec ce sensationnel «Pornochic 25», qui met à l’honneur la magnifique Anissa Kate. Cinq scènes hard de très grande qualité qui raviront à n’en pas douter tous les connaisseurs de porno dorcélien sont au programme : ambiances recherchées, casting cinq étoiles et fantasmes élaborés, absolument tout y est, rien ne manque !