poster

Claire Castel dans la légendaire collection des Pornochic

Lire la suite

Simplement vêtue d'une jolie lingerie fine et de chaussures à talon, la superbe Claire Castel se fait bander les yeux. Ce soir, son pervers de mec lui a réservé une magnifique surprise : une brune très chaude aux nichons de rêve qui va offrir chacun de ses orifices comme jamais elle ne l'avait fait jusque-là. Au comble de l'orgasme, Claire décide de rendre la pareille à son amant : dès le lendemain, elle qui lui réserve une surprise scandaleuse au cours de laquelle, dans un somptueux appartement bourgeois, le sperme coulera littéralement à flot ?

Le + edito

Le + edito

“Claire Castel dans un rôle de femme totalement soumise”

Duo Claire Castel / Hervé Bodilis, le retour. Après les très réussis et très excitants "Initiation of Claire Castel" ou "Comment je suis devenue libertine", voici aujourd'hui le (déjà !) vingt-troisième volet de la célèbre série "Pornochic", tout simplement intitulé "Pornochic Claire Castel". Le réalisateur maison de l'écurie Dorcel et l'actrice star française apparaissent ici, l'un comme l'autre, au sommet de leur forme, Hervé dans le domaine de la mise en images de situations toujours plus perverses, Claire Castel dans son rôle de fille complètement soumise prête à essayer tout, absolument tout en matière de hard du moment qu'il y a du plaisir à prendre. Un long métrage à ne pas rater cet été.

Alors, quoi de neuf dans ce vingt-troisième volet de la série "Pornochic" ? Eh bien le film ne perd pas vraiment de temps et entre directement dans le vif du sujet. Après un très court générique, nous retrouvons la magnifique Claire Castel qui se fait littéralement arracher son long manteau gris par son amant, laissant apparaître au grand jour de beaux dessous noirs et blancs. Soutien-gorge et petite culotte à dentelles, bas, porte-jarretelles, talons, rien ne manque à son excitante tenue. Visiblement très pressé, l'amant lui enlève son soutien-gorge, lui bande les yeux et la penche en avant en position de soumission. Mais, alors que l'on s'attend à ce qu'il baise Claire sans ménagement, celui-ci quitte la pièce, laissant la belle dans une position bien inconfortable.

Pour autant, le bel amant n'abandonne pas totalement Claire à son sort. Il s'en va dans la rue au volant de sa grosse berline allemande, à la recherche d'une prostituée. Justement il y en a une, très belle et très plantureuse, qui tapine en manteau de fourrure pas loin. Quelques mots échangés rapidement sur le tarif et le bel amant ramène la prostituée dans son appartement, où Claire l'attend toujours dans la même position. La prostituée comprend bien entendu très vite ce que l'on attend d'elle. L'amant n'a dès lors plus qu'à s'asseoir tranquillement dans le canapé, un verre de champagne à la main, et à profiter du spectacle.

La prostituée, interprétée par la plantureuse actrice française Anissa Kate, vient se placer derrière Claire, toujours en position de soumission, penchée en avant et les yeux bandés. Sans autre forme de procès, elle lui descend d'un coup sec sa jolie petite culotte et entreprend de la lécher bien profondément. Mais bientôt Claire se fait à nouveau abandonner. C'est qu'Anissa aime bien les chattes, mais ce qu'elle préfère c'est quand même les belles grosses queues. Elle attrape donc celle, déjà bien tendue, de l'amant de Claire et commence à la sucer à fond, bien goulûment. Bien vite, heureusement pour elle, Claire est appelée à se joindre elle aussi aux festivités, et c'est à un fabuleux trio anal, avec levrettes sauvages et cravates de notaire opulentes que nous assistons alors, à l'occasion de cette scène d'ouverture plus que réussie.

Mais nous n'en avons pas encore fini avec Claire Castel et son amant. Après ce premier round particulièrement hard, la belle a en effet décidé d'organiser un match retour au cours duquel, cette fois, c'est elle qui mènera la danse. Ce coup-ci c'est elle qui fait asseoir son amant dans une chaise, et qui, juste pour son plaisir, va lui offrir un petit spectacle sexuel qu'il n'est vraisemblablement pas près d'oublier. Claire fait en effet rentrer pas moins de trois étalons et va se donner fougueusement et entièrement à eux tandis que son amant, lui, se délectera du spectacle, avant de se taper de nouveau la belle Anissa, appelé à la rescousse par Claire pour éteindre le feu allumé dans le caleçon de son amant.

Ces deux scènes, qui constituent incontestablement le plat de résistance hard de ce "Pornochic Claire Castel", sont entrecoupées de trois autres séquences sexuelles qui n'ont rien à voir, si ce n'est évidemment leur ambiance luxueuse, leur superbe casting et les pratiques hard (sodomie, double pénétration, éjaculation en bouche...) qui y sont dépeintes.

Un vingt-troisième épisode donc bien dans la lignée de toute la série "Pornochic". Le casting est à tomber par terre (Claire Castel, Anissa Kate, Black Angelika, Aleska Diamond, Liza del Sierra), l'ambiance toujours aussi chic et les lingeries plus raffinées que jamais. Les fans de la série (et les autres) vont être aux anges !