poster

Après ce soir, elles ne seront plus la femme d'un seul homme...

Lire la suite

Claire Castel, Chloé Lacourt, Ava Courcelles, Valentina Nappi et la jeune Manon Martin ont revêtu leurs plus belles parures de femmes sophistiquées et sexy pour plaire à leurs maris. Elles vous invitent à vivre cinq très excitantes situations de jeux sexuels et à les suivre au plus près de leur initiation libertine et de leurs premiers pas dans le "candaulisme". Préparez-vous à une toute nouvelle façon de goûter au fruit défendu tout en étant en couple?

Aujourd'hui, Manon a sucé son stagiaire dans les toilettes du bureau comme son mari le lui avait demandé. Alors pourquoi est-il en train de la punir ? Parce que ça lui a plu bien sûr. Et surtout, parce qu'elle en veut encore plus. Et son homme aussi ! Ce soir, sous le regard de son pervers de mari, Manon va donc se faire prendre par son vigoureux amant jusqu'à ce qu'elle atteigne l'orgasme grâce à une magnifique sodomie.

La jeune Chloé croise le regard d'un bel homme alors qu'elle boit un verre de vin avec son mari. Lorsque ce dernier, pris par le jeu, lui ordonne d'aller séduire ce parfait inconnu et de l'emmener dans les toilettes pour qu'il la baise comme une petite chienne, Chloé est pour le moins surprise. Mais aussi très excitée?

Et dites-vous bien que cette chaude soirée parisienne ne fait que commencer : de baises anales et doubles pénétrations avec des inconnus à des exhibitions en couple dans les taxis, ces cinq sublimes créatures vont dépasser leurs limites rien que pour vous.

Le + edito

Le + edito

“Cinq superbes scènes hard.”

Après le succès de son film «Luxure, femmes mariées», Hervé Bodilis nous propose le second volet de sa série «Luxure», intitulé «Initiations de jeunes libertines». Ce film nous offre cinq superbes scènes hard d’une exceptionnelle perversion, portées par un casting cinq étoiles. Nous y retrouvons Chloé Lacourt, Valentina Nappi, Ava Courcelles, Claire Castel et la graine de star Manon Martin, qui ouvre le bal de façon particulièrement grandiose...

 

 

 

SCENE 1 – PUNIE POUR AVOIR PRIS DU PLAISIR

 

A QUATRE PATTES COMME UNE PETITE CHIENNE, MANON REÇOIT LA FESSEE DE SON MARI. SI ELLE EST PUNIE AUJOURD’HUI, C’EST PARCE QU’ELLE A SUCE LA BELLE QUEUE DE SON STAGIAIRE DANS LES TOILETTES DU BUREAU. ELLE EN A TIRE DU PLAISIR, BEAUCOUP DE PLAISIR. SON SOURIRE EMPREINT DE GOURMANDISE ET L’ECLAIR DANS SES YEUX  TRAHISSENT SON ENVIE D’EN AVOIR PLUS. SON MARI L’A COMPRIS. VOILA POURQUOI IL A INVITE LE STAGIAIRE A VENIR CHEZ EUX CE SOIR. CELUI-CI VIENT POUR BAISER MANON DEVANT SON MARI. ELLE EST DEJA TOUTE EXCITEE.

 

 

SCENE 2  - RENCONTRE DANS LES TOILETTES D’UN BAR

 

«TU SAIS CE QUE TU VAS FAIRE ? REGARDE-LE, CONTINUE A LE REGARDER. TU SAIS CE QUE J’AIMERAIS QUE TU FASSES ? TU VAS FAIRE EN SORTE QU’IL AILLE AUX TOILETTES AVEC TOI. REGARDE-LE ENCORE, QU’IL COMPRENNE BIEN QUE TU AS ENVIE... TU VAS Y ALLER, TU VAS LUI SOURIRE ET TE DEBROUILLER POUR L’EMMENER AUX TOILETTES. ET PUIS TU VAS LUI FAIRE PASSER UN BON MOMENT. MOI JE VAIS T’ATTENDRE ICI BIEN SAGEMENT, COMME UN GENTIL MARI, ET TOI TU VAS FAIRE TA GENTILLE PETITE FEMME. JE TE LAISSE Y ALLER...»

 

 

SCENE 3 – J’OFFRE MA FEMME POUR LA PREMIERE FOIS

 

«CELA FAISAIT DES MOIS QUE MON MARI ME PARLAIT DE SON FANTASME : IL VOULAIT ME REGARDER EN TRAIN DE ME FAIRE PRENDRE PAR UN AUTRE HOMME. AU TOUT DEBUT JE ME SUIS COMPLETEMENT BRAQUEE, MAIS, A FORCE D’Y REFLECHIR, J’AI TROUVE L’IDEE DE PLUS EN PLUS EXCITANTE ET J’AI FINI PAR ACCEPTER. CE SOIR-LA, JE SUIS RENTREE DU BUREAU ET J’AI VU NOTRE AMI STEPHANE DANS LE SALON. UN PEU SURPRISE, JE ME SUIS TOURNEE VERS MON MARI QUI M’A FAIT UN DISCRET CLIN D’ŒIL. C’ETAIT LE GRAND SOIR...»

 

 

SCENE 4 – EXHIBITION EN TAXI

 

«C’ETAIT UN SAMEDI SOIR, VERS UNE HEURE DU MATIN. J’AI FAIT MONTER UN JEUNE COUPLE DANS MON TAXI ET JE ME SUIS DIRIGE VERS CHEZ EUX. AU BOUT D’UN INSTANT J’AI REGARDE DANS MON RETROUVISEUR ET J’AI VU QU’ILS COMMENÇAIENT A S’EMBRASSER ET A SE CARESSER AVEC DE PLUS EN PLUS D’INSISTANCE. L’HOMME A CROISE MON REGARD ET A SOURI. IL A SOULEVE LE CHEMISIER DE SA BELLE COMPAGNE ET M’A MONTRE SA POITRINE OPULENTE ET LOURDE. ELLE GEMISSAIT DOUCEMENT. JE N’EN POUVAIS PLUS ! JE CROIS QUE JE N’AI JAMAIS ETE AUSSI EXCITE...»