poster

Soumises, elles sont prêtes à tout pour satisfaire leur boss.

Lire la suite

Jessie travaille au service de George depuis de nombreuses années. Elle prend son rôle d’assistante personnelle très à coeur et son sérieux est très apprécié de sa direction. Aussi, lorsque son patron lui demande de prendre en charge le recrutement de nouvelles secrétaires, Jessie est aux anges.

George est un homme pervers très proche de ses employées, peut-être un peu trop. Il aime que ses assistantes soient simplement vêtues de leur plus belle lingerie, de tailleurs stricts et de talons hauts. Mais ce qu’il apprécie par-dessus tout c’est que ces jeunes femmes soient soumises au moindre de ses désirs.

Entre deux réunions, il s’offre ainsi un peu de bon temps avec Nikita, sa toute dernière recrue. Celle-ci ne pouvant rien refuser à son patron lui offre volontiers son anus en attendant que Jessie ne vienne faire son compte rendu.

Le soir même, George doit assister à un dîner d’affaire au cours duquel il doit négocier de gros contrats. En parfaite assistante toute dévouée à son patron, Jessie saura aisément convaincre les deux industriels d’accorder toute leur confiance à son patron. Ils ne s’attendaient certainement pas à ce que la jeune femme leur offre tous ses orifices en garantie.

De son côté, Nikita est restée au bureau pour faire des heures supplémentaires. Mais ce n’est pas tant son travail qui l’intéresse que le sexe de son collègue de bureau. Ce dernier se laissera même facilement convaincre de la suivre dans les toilettes pour un cinq à sept des plus torrides.

Son premier entretien ayant été concluant, la jeune Karina a été convoquée directement par George pour une seconde entrevue. Aidée de Jessie, elle va prouver à son nouveau patron qu’elle a bien toutes les qualités requises pour satisfaire ses moindres désirs.

De leur côté, Carla et Rebeka, deux des employées de George ont trouvé un bon moyen de faire chanter leur patron et de lui extorquer une forte somme d’argent. Après avoir récupéré les vidéos de surveillances filmées grâce aux caméras installées un peu partout dans la société, les deux jeunes femmes rendent visite à Kristof, le principal concurrent de leur boss. Ce dossier au moins aussi brûlant que leur cul devrait leur permettre de gagner de quoi finir leur vie sans travailler. Kristoff saura les remercier en nature au cours d’un trio très très chaud.

Le + edito

Le + edito

“Les secrétaires font partie des fantasmes les plus répandus”

Le réalisateur hongrois Franck Vicomte l'a bien compris. Pour Marc Dorcel, il filme Nikita Bellucci, Jessie Volt, Karina Grand et leurs copines en assistantes très sexy et totalement dévouées à leur patron. Avec elles, le travail est toujours très soigné…

 

Le fantasme de la secrétaire est un grand classique. Quel homme n'a pas rêvé d'avoir une belle demoiselle totalement à son service, et pas seulement au niveau professionnel ? Pour Marc Dorcel, le réalisateur Franck Vicomte revisite ce grand thème des films pornographiques avec les plus belles actrices du moment.

 

Nikita, (presque) sage et soumise

 

Dans cette entreprise aux locaux chics, modernes et raffinés, le recrutement est un peu particulier. En effet, le patron, joué par l'acteur tchèque George Uhl, semble avoir un goût prononcé pour les collaboratrices sexy et soumises. Pour les choisir, il fait appel à son assistante principale, Jessie Volt, mais garde un oeil sur tout grâce aux caméras placées dans chaque recoin de la société. Ne vous y trompez pas : ce boss bien pervers ne surveille pas le travail de ses employées. Il cherche surtout ce qui pourrait l'exciter. Et pendant qu'il observe les entretiens de recrutement de ses futures assistantes, il profite de l'une d'entre elles… Sous son bureau, la belle Nikita Bellucci lui offre en effet une splendide fellation. La jolie brune, qu'on a plutôt l'habitude de voir en version sauvage, se révèle particulièrement sexy avec son petit tailleur, ses cheveux tirés et ses lunettes. Son patron va vite la prendre en levrette sur son bureau, sans même prendre le temps de la déshabiller. Particulièrement généreuse, Nikita va même lui offrir ses petites fesses pour le satisfaire entièrement. La star française ne boude pas son plaisir non plus… Après un magnifique orgasme, Nikita laissera son boss jouir sur son joli visage, sans même enlever ses lunettes. Et devinez qui viendra les essuyer avec un regard très coquin ? L'autre star française du film, la très hot Jessie Volt bien sûr.

 

Jessie, assistante très perverse

 

La blonde Jessie est sans aucun doute l'assistante préférée de son patron. Et on comprend vite pourquoi quand on la voit s'offrir à deux hommes lors d'un dîner huppé se terminant en partie de sexe sauvage et sensuelle. Manifestement, son patron tient beaucoup à elle puisque c'est même lui qui lui offre ce moment de plaisir avec deux étalons bien membrés... Quand l'excellent Kristof Cale et son complice s'occupent de la blonde, elle se laisse totalement aller ! Ils ont droit à une fellation tous les deux en même temps, puis après avoir profité de chaque partie de son joli corps, ils prennent Jessie ensemble dans une scène d'anthologie. Un vrai plaisir pour les yeux… et pour elle ! Très coquine, la blonde va ensuite initier une nouvelle assistante, la sculpturale Karina Grand, aux petits jeux pervers de son cher patron.

 

Aux sévices des hommes de la société

 

Ne croyez surtout pas que le boss est le seul à passer du bon temps ! Dans cette société, le sexe est une véritable culture d'entreprise. Quand elle n'est pas avec le grand patron, Nikita donne rendez-vous à un collègue dans les toilettes pour prendre une pause épicée. Tous les prétextes sont bons pour se faire du bien ! Le soir, les excitantes Carla Crouz et Rebeka font, quant à elles, des heures supplémentaires avec le beau Kristof Cale. En apéritif, il leur sert du bon vin rouge et elles s'empressent de le remercier avec gourmandise en le suçant. Leur partie de plaisir à trois va continuer sur le canapé du beau gosse. Pour une fois, le patron ne pourra pas en profiter, car il n'a pas installé de caméras chez ses salariés. Vous, par contre, vous n'en perdrez pas une seule miette…