poster

Elle a 40 ans, il en a 22.

Lire la suite

Mariska, a la quarantaine. D’aussi loin que je me souvienne, elle a toujours été l’assistante personnelle de mon père. Depuis des années, cette belle brune est l’objet de mes fantasmes. Je sais très bien que je devrais m’intéresser aux filles de mon âge mais c’est plus fort que moi, j’ai toujours été attiré par les femmes plus âgées, plus expérimentées. Mon seul problème, c’est que je suis trop timide pour oser lui faire part de mes sentiments, j’ai trop peur qu’elle me rejette. Je suis persuadé que sous son tailleur strict, elle cache un corps de rêve et qu’elle est très portée sur les plaisirs de la chair. J’imagine que si j’avais parlé à mon père de mes fantasmes, il ne m’aurait jamais pris en stage dans son entreprise et surtout, il ne m’aurait pas demandé d’aider Mariska dans ses tâches quotidiennes. Je ne sais pas combien de temps je tiendrai mais une chose est sûre, Mariska semble de plus en plus se rapprocher de moi et ses allusions ne me laissent plus aucun doute sur ses intentions à mon égard.

Le + edito

Le + edito

Belle, expérimentée, aguicheuse, élégante et pulpeuse : pour le jeune Nikki, Mariska, la secrétaire de son père, est un fantasme absolu. Dans «La secrétaire de mon père», le réalisateur hongrois Franck Vicomte filme l’initiation aux plaisirs du jeune homme par la splendide trentenaire, et tous les jeux pervers auxquels se livrent les autres employés très délurés de la société de son géniteur.

 

Nikki est un jeune homme timide et peu expérimenté. Depuis des années, il fantasme sur la belle Mariska, la secrétaire de son père. Alors quand ce dernier l’invite en stage dans son entreprise, il est aux anges. Il va enfin pouvoir croiser tous les jours celle qui le fait tant rêver depuis si longtemps. Il ne sait pas à quel point ce stage va bouleverser sa vie… sexuelle en particulier ! Car dans l’entreprise de papa, on passe autant de temps à baiser qu’à travailler ! Prenez par exemple Kristof Cale et Cherry Kiss. Ce sont deux employés modèles question travail, mais aussi question libido. Justement, pendant une réunion, la délicieuse Cherry ne peut s’empêcher de faire du pied à son collègue. L’excitation monte entre les deux, et une fois les autres partis, Cherry ferme les rideaux et saute carrément sur le beau Kristof ! Celui-ci visitera toutes les parties de son intimité sur la table, pour son plus grand plaisir bien sûr ! On pourrait imaginer que le père de Nikki, le patron, serait énervé s’il apprenait les petits jeux pervers auxquels se livrent ses employés dans son dos. Ce serait une grosse erreur… Car le père de Nikki a beau être le boss, il n’est pas en reste niveau sexe au boulot, bien au contraire… Son fils va d’ailleurs le surprendre dans les archives de l’entreprise avec deux superbes jeunes femmes, Alice et Shona. Le paternel se masturbe tandis que les deux bombes se donnent du plaisir sous ses yeux. Il faut dire que toutes deux (dé)vêtues de lingerie noire et en plein plaisirs saphiques, elles sont tout simplement à tomber par terre ! Le paternel finit d’ailleurs par les rejoindre et laisse les deux jeunes femmes se délecter de sa queue avant de les prendre l’une après l’autre, par son petit trou pour Alice et par sa petite chatte pour Shona. Choqué, Nikki laisse les trois continuer leurs jeux pervers et part se réfugier auprès de l’objet de ses fantasmes, la belle Mariska. Depuis des jours, il suit la sculpturale quadragénaire à la sortie du travail. Un soir, elle entre dans un club. Discrètement, Nikki se glisse derrière elle et la découvre en compagnie d’un de ses amants. Il les surprendra un peu plus tard en pleine séance de sexe dans les toilettes du club. Mariska est encore plus excitante que dans tous ses fantasmes. Délurée, pulpeuse, aguicheuse et gourmande, elle s’offre sans complexe à son amant, assise sur le lavabo, les cuisses écartées. Nikki n’en revient pas… Mais il n’ose toujours pas révéler sa flamme à la superbe brune. Heureusement, elle va prendre les choses en main. Un autre soir, elle le surprend en effet en pleine filature. Mais elle ne s’énerve pas, bien au contraire… Elle va prendre le jeune homme par la main et l’emmener, lentement mais sûrement, vers les cimes du plaisir. Après quelques verres, Mariska emmène le jeune homme chez elle. Douce et presque maternelle, elle va le caresser et l’embrasser langoureusement. Puis, elle le prendra dans sa bouche avant de le chevaucher dans un mélange de fougue, de sensualité et d’érotisme débridé. Et ce n’est que le début de nouveaux plaisirs infinis pour le jeune Nikki…