poster

Une jeune avocate plongée dans les bas fonds

Lire la suite

Luttes de pouvoir, argent, sexe et corruption. Cette jeune avocate parisienne ne le sait pas encore mais en acceptant de défendre son nouveau client, elle commence bien malgré elle à jouer à un jeu dangereux.

Des prisons remplies de malfaiteurs aux boîtes de nuit tenues par la pègre, des luxueux bureaux de la Justice aux bas-fonds les plus sordides de la Capitale, l'enquête menée par la belle et ambitieuse Anna vous entraîne dans un univers incroyable où les perversions, les dangers et les plaisirs se cotoient à chaque instant.

Anna sera par exemple amenée à exhiber son intimité en pleine prison devant un détenu. Ava, son amie B.C.B.G., se retrouvera acculée dans une cave à la merci de quatre mafieux patibulaires. Quant à Lola, la jeune prostituée blonde, elle n'aura pas d'autre choix que d'obéir aux moindres désirs d'un proxénète puissant, pervers et sans scrupule.

Points forts : fellation, cunnilingus, trio, sodomie, gang bang, double pénétration, éjaculation faciale.

Le + edito

Le + edito

“Du grand Marc Dorcel ! A découvrir de toute urgence !”

La sortie d’un nouveau film d’Hervé Bodilis est à chaque fois un vrai petit événement. Autant vous le dire tout de suite : le dernier en date ne déroge pas à la règle, loin de là ! Avec «La jeune avocate», le réalisateur dorcélien nous sert une nouvelle fois l’un de ces films scénarisés dont il a le secret. Casting de grande qualité, excitante perversion et scènes spectaculaires sont bien évidemment au rendez-vous. Alors installez-vous confortablement et venez découvrir avec nous ce nouveau film-événement...

 

Anna est avocate depuis quelques mois à peine. Sa première véritable affaire va l’amener à l’intérieur des murs de la maison centrale de Paris. Presque tous les jours, elle fait résonner ses talons dans les longs couloirs de l’établissement et passe devant des dizaines de détenus pour aller rendre visite à son client, un puissant membre de la pègre. En menant son enquête pour trouver les éléments qui feraient sortir son client de prison, la belle Anna commence sans le savoir à jouer à un jeu excitant certes, mais très dangereux pour ses proches et pour elle-même... Jusqu’où cette affaire va-t-elle la mener ?

 

 

Une fois posée cette intrigue pleine de sus- pense, Hervé Bodilis se fait une joie de nous présenter un magnifique «bestiaire» constitué des plus belles actrices du moment. Tout d’abord, vous l’aurez reconnue, vous retrouverez la pulpeuse Anna Polina dans le premier rôle. Entre deux investigations, notre «jeune avocate» trouvera tout de même le temps - soyez rassurés - de vous offrir une scène anale d’une intensité incroyable ! Dans le rôle de la meilleure amie d’Anna, Ava Courcelles incarne une jeune femme dont le fantasme est de rencontrer un voire plusieurs voyous et de se soumettre complètement à leur perversité lubrique au cours de baises à plusieurs tout simplement démentielles ! C’est ainsi que vous pourrez profiter d’une magnifique scène de gang bang avec gorges profondes, pénétrations vaginales, sodomies et, bien entendu, doubles pénétrations. Connaissant la passion d’Ava pour les plaisirs de la chair et l’Orgasme (avec un grand «O»), nous pouvons vous assurer que la Française a pris un pied terrible au cours de cette scène : quatre queues massives et bien dures rien que pour elle, voilà un rêve qui devient enfin réalité ! Hervé, toujours à l’écoute des envies et des fantasmes de ses actrices, a une nouvelle fois fait preuve d’une grande créativité perverse !

 

 

Cerise sur le gâteau, Hervé a fait appel a celle qui fait tourner la tête de tous les pornophiles de France et même d’ailleurs : Lola Rêve. La blonde aux airs juvéniles et au petit cul magnifique se retrouve encore une fois plongée dans de magnifiques scènes dont nous retiendrons notamment ce trio infernal dans lequel elle partage un étalon ultra-membré avec la non moins démoniaque Sophie Lynx, bombe anatomique qui nous provient tout droit de Hongrie (cf Bombe du mois du Dorcel Mag n° 35). Voilà une séquence que l’on aimerait ne voir jamais s’arrêter tant on se plaît à fantasmer en s’imaginant à la place de ce veinard à la queue gonflée par l’excitation en voyant ces deux splendides jeunes femmes toute humides de désir...

 

Bref, vous l’aurez compris, «La jeune avocate», c’est du grand Hervé Bodilis, du grand Marc Dorcel ! A découvrir de toute urgence !