poster

Tous vos fantasmes pour la fin du monde...

Lire la suite

Si la fin du monde arrivait demain, à quelles perversions désireriez-vous goûter, à quels ultimes plaisirs sexuels choisiriez vous de consacrer vos derniers instants ?

Le 21 décembre approche, et avec lui la fin de toute chose ; la rage de jouir s'empare de ceux qui attendent. Tandis que Tarra se remémore ses souvenirs sexuels les plus fiévreux, son mari Mike joue à des jeux dangereux avec Anna, sa troublante assistante, et d'autres lascives beautés . Arriveront-ils à trouver un moyen d'échapper au chaos qui s'annonce, y a-il un salut en l'ultime orgie avant l'apocalypse ?

Bande annonce

Making Of

Le + edito

Le + edito

“ La dernière orgie avant la fin du monde...”

Pour célébrer cette fin d'année 2012, les productions Marc Dorcel vous proposent de découvrir le dernier film de Max Candy, intitulé "L'orgie de l'Apocalypse". Un titre qui s'avère particulièrement évocateur lorsque l'on sait que Tarra White, Anna Polina, Anissa Kate, Aleska Diamond et bien d'autres splendides actrices apparaissent au casting... Un film à découvrir immédiatement !

 

Comme à son habitude, Max Candy n'a pas lésiné sur les moyens pour son dernier film. Le réalisateur de la plus grosse production Dorcel de l'an dernier, Inglorious bitches, persiste et signe : il vous propose aujourd'hui de découvrir L'orgie de l'Apocalypse, qui sort ce mois-ci en DVD et sur toutes les bonnes plateformes V.O.D. ... En revanche, il faut bien sûr espérer que les Mayas aient fait une petite erreur de calcul concernant leurs effrayantes prédictions de fin du monde car, dans le cas contraire, vous auriez malheureusement très peu de temps pour profiter du somptueux spectacle que Max Candy a mis en boîte exprès pour vous, et laissez-nous vous dire que cela serait extrêmement dommage.

 

Vous l'aurez peut-être déjà compris, Max Candy a donc décidé de se servir de ce sujet sensible qu'est la fin du monde pour réaliser son dernier film apocalyptique. Les plus cinéphiles d'entre vous y verront d'ailleurs une libre adaptation très "porno chic" et dorcélienne de Mélancholia, le film de Lars von Trier qui permit à l'actrice Kirsten Dunst de remporter le prix d'interprétation féminine lors de la 64ème édition du Festival de Cannes en 2011. C'est donc dans le même genre d'ambiance luxueuse que se déroule le film de Max Candy. Ce dernier nous présente un couple de jeunes et beaux bourgeois confrontés à l'annonce d'une fin du monde imminente. Tandis que le mari (Mike Angelo) fait des pieds et des mains pour leur trouver un moyen d'en réchapper - tout en fricottant à l'occasion avec sa ravissante assistante (Anna Polina) -,  sa femme (Tarra White) est complètement terrorisée à l'idée de mourir. Le seul moyen qu'elle trouve pour s'échapper et ne pas avoir à penser aux sordides perspectives du présent est de fantasmer sur tous les plaisirs auxquels elle n'a pas encore eu la chance de goûter. C'est en se basant sur ce scénario que Max Candy vous invite à pénétrer l'intimité de Tarra, une femme au bord du désespoir qui se réfugie dans ses fantasmes les plus secrets pour se sentir vivante...

 

Tarra commence donc par s'imaginer au lit avec un parfait inconnu. Terriblement excitée par la dureté et la taille incroyable de son sexe, elle se laisse complètement aller et s'offre toute entière à cet amant parfait. Après avoir pris son énorme membre dans la bouche, Tarra écarte doucement les jambes et laisse à son viril partenaire le soin de découvrir son magnifique velours rose et de l'exciter à l'aide de sa langue. L'ayant rendu bien humide et prête à l'accueillir, l'homme plonge sa queue démesurée dans les profondeurs charnelles de Tarra et commence à la baiser avec force. Tarra jouit une première fois. A peine remise de son orgasme, elle sent que le gland gonflé de son amant tape doucement contre son anus avant d'y entrer avec une facilité déconcertante. Surprise par l'intensité du plaisir anal, Tarra se laisse entraîner à chaque coup de rein vers une puissante jouissance qui la laissera finalement agitée de spasmes tandis que l'homme déversera sa chaude semence sur sa poitrine...

 

Après avoir vécu ce premier rêve, Tarra s'imaginera au milieu de trois lesbiennes brûlantes de désir qui se feront un devoir de lui faire goûter aux délices de l'amour entre femmes. Mais déjà, la réalité frappe à la porte et la tire de ses rêves torrides... Le mari de Tarra a enfin trouvé le moyen de survivre à la fin du monde : avec toutes leurs économies, il a pu se payer des entrées dans un étrange bunker V.I.P. où de nombreux jeunes gens sont venus tenter de survivre à l'Apocalypse. Vous vous en doutez, la situation va rapidement évoluer en une spectaculaire orgie mondaine au cours de laquelle Tarra, entourée d'une quinzaine de bourgeois lubriques, va s'adonner au plaisir ultime. Dans cette incroyable et spectaculaire séquence, vous retrouverez de splendides actrices telles que - entre autres - Anissa Kate, Aleska Diamond, Jenna Lovely et, bien entendu, Anna Polina, qui nous offre d'ailleurs une superbe double pénétration.

 

Max Candy a pris l'habitude de conclure ses films par de magnifiques scènes d'orgie, et une fois de plus il nous régale véritablement ici. Il confirme ainsi ses grands talents pour la mise en scène léchée et l'écriture subtile. Sans aucun doute LE film de cette fin d'année, peut-être même LE film Dorcel de l'année 2012...