poster

Une jeune fille innocente initiée aux orgies mondaines

Lire la suite

Préparez-vous à vivre un moment exceptionnel au cœur d’impressionnantes orgies mondaines ! Sarah, jeune femme innocente, fait la rencontre d’Alicia. Belle, riche et puissante, cette dernière va prendre Sarah sous son aile et l’entraîner dans un univers luxueux où les plaisirs de la chair ne connaissent aucune limite. A peine arrivée dans le beau manoir d’Alicia, Sarah se laisse pénétrer par l’atmosphère du lieu et fait un rêve terriblement érotique où elle se joint à trois superbes et brûlantes lesbiennes.

 

Le soir venu, Alicia attire sa nouvelle “protégée” dans une soirée très particulière : de jeunes bourgeoises s’y ébattent fiévreusement et finiront par se faire sodomiser par un homme au sexe incroyablement tendu.

 

Plus aucun tabou ne pourra désormais retenir Sarah dans sa quête d’orgasmes toujours plus intenses.

Bande annonce

Making Of

Le + edito

Le + edito

“Deux impressionnantes scènes d'orgie”

Dans cette nouvelle production Dorcel, Anna Polina incarne une jeune femme déprimée. Alors que son avenir semble gris, elle rencontre Tarra, une riche châtelaine qui la prend sous son aile. A ses côtés, elle va reprendre goût à la vie grâce aux plaisirs de la chair. Présente durant les quatre jours de tournage, l'équipe du Dorcel Mag vous rend compte de l'intensité et de la richesse de ce nouveau film signé du "roi de l'orgie" Max Candy et d'un revenant, le mythique Michael Ninn...

 

 

Le tournage de "L'innocente" n'a pas été une partie de plaisir. Enfin si, bien sûr, mais il a aussi demandé d'énormes efforts concernant l'organisation et la direction des acteurs et actrices. On ne s'en rend pas forcément compte lorsqu'on regarde un film X, mais la mise en scène représente un travail colossal de logistique et de créativité que seuls des gens extrêmement talentueux tels que Max Candy ou Michael Ninn sont capables d'accomplir. Surtout lorsque, dans son film, on souhaite tourner deux impressionnantes scènes d'orgie qui peuvent regrouper jusqu'à une quinzaine d'acteurs et actrices...

 

La première scène d'orgie réunissait les deux héroïnes du film, Anna Polina et Tarra White, ainsi qu'Aleska Diamond et la Française Anissa Kate. Ces deux dernières ne pouvant rester qu'une seule journée sur le plateau à cause de leurs emplois du temps surchargés (le tournage de Kendo pour la première, un voyage aux Etats-Unis pour la seconde), il fallait impérativement tourner cette orgie dès le premier jour. Max Candy, Michael Ninn et leurs équipes avaient tout préparé à l'avance : maquilleuses et coiffeuses étaient sur le pied de guerre, les éclairages à la bougie étaient millimétrés, les costumes n'attendaient plus que leurs propriétaires. Une heure après l'arrivée des acteurs, les deux réalisateurs étaient prêts à crier "action" !

 

On a beau avoir à ses côtés une équipe technique de qualité, rien n'est possible sans les incroyables performances sexuelles des actrices. Tandis que Tarra et Anissa s'amusent analement sur le sexe tendu de Mike Angelo, Anna et Aleska jouent les femmes saphiques avec deux autres lesbiennes... Superbe ! "C'est dans la boîte ! Beau travail tout le monde. A demain !"

 

 

Jours  2 et 3. Ce sont les journées des scènes lesbiennes. Alors mesdemoiselles, à vous de jouer ! D'abord, on va s'occuper de la première scène du film, celle où Anna, notre "innocente", entame son initiation par une baise saphique en plein air en compagnie de trois superbes nymphettes tout droit sorties d'un rêve. La scène est tournée sur la terrasse du manoir en une seule prise ou presque. Les actrices étaient en très grande forme ! Tant mieux car la scène du lendemain allait être un peu plus ardue...

 

Tarra devait en effet montrer à Anna comment se comporter avec une femme entièrement soumise à sa maîtresse. Pour jouer ce rôle, Max Candy allait jeter son dévolu sur Michelle, une superbe blonde qui allait faire preuve d'une excitante docilité face à la sévérité de Tarra. Fessée, insultée, Michelle a été particulièrement malmenée avant que Tarra ne s'occupe de ses superbes orifices à l'aide de ses doigts et de sa langue agiles. Pendant ce temps-là, Anna regardait la scène qui se déroulait sous ses yeux en ne participant que très peu. Elle jouait encore les innocentes, hésitant entre surprise, fascination et excitation. Une scène d'une grande perversité venait d'être mise en boîte...

 

Pour finir l'initiation de "l'innocente" Anna et ainsi clore ce tournage, Max Candy lui a concocté sa spécialité maison : une orgie grandiose avec une quinzaine d'acteurs et actrices. Le réalisateur s'est fait une spécialité de ce genre de scène, et le moins que l'on puisse dire c'est que ça se voit ! Tout se déroule comme sur des roulettes et, malgré la durée du tournage (plus de huit heures non-stop !), tous les protagonistes donnent le meilleur d'eux-mêmes. Le résultat, à l'écran comme sur le plateau, est tout simplement impressionnant... Comme à chaque fois ! A nouveau, Max Candy, bien aidé par Michael Ninn, a donc géré son tournage d'une main de maître. Encore un film qui ne risque pas de vous décevoir !