poster

Clanddi soumise à des hommes en rût

Lire la suite

Clanddi, 28 ans, une très grosse poitrine, se décrit comme romantique, sexuelle et réservée. Et elle a la tête pleine de fantasmes. Clanddi est également un personnage étrange et ambivalent. Elle peut être dominatrice avec les femmes, qu'elle soumet, fouette et à qui elle enfonce des plugs anals avant de les livrer à des mâles en rut. Mais elle devient vite chienne avec les hommes qu'elle branle, suce en gorge profonde et invite à la baiser recto verso. Dans la demeure bourgeoise, les servantes de Clanddi se livrent aussi à des partouzes intenses pendant que leur maîtresse se donne en gang bang, enchaînant les queues et se faisant prendre en double pénétration.

Le + edito

Le + edito

“La plantureuse Clanddi à la fois perverse et gourmande”

Personnalité hors norme du porno business français actuel, Clanddi Jinkcego est la superbe et impressionnante héroïne du tout nouveau volet de la série "Initiation of" d'Hervé Bodilis. Entourée de filles aussi gourmandes et perverses que Jessie Volt ou Liza del Sierra, elle laisse véritablement libre cours à ses fantasmes, nous régalant de scènes véritablement très excitantes. Un film Marc Dorcel à ne surtout pas rater en juin...

Cela commence comme absolument tous les précédents épisodes de la série "Initiation of" d'Hervé Bodilis. L'héroïne, cette fois-ci la plantureuse, ultra plantureuse Clanddi Jinkcego, se présente à la caméra, parle d'elle-même, tandis que, au milieu, sont insérées des images qui la montrent conduite en voiture, par des hommes cagoulés, jusqu'à une somptueuse demeure campagnarde.

Là, pas de round d'observation, on entre directement dans le vif du sujet. Clanddi et la divine blonde Jessie Volt sont réunies dans une pièce sombre avec deux hommes cagoulés là aussi et visiblement bien décidés à profiter des orifices littéralement frétillants des deux belles. C'est là que se manifeste l'une des premières particularités de cet "Initiation of Clanddi". Contrairement à ce que l'on voyait dans les précédents épisodes de la série, Clanddi n'est pas à chaque fois l'élève docile à qui l'on enseigne les raffinements de la perversion. Suivant les scènes du film, elle est tour à tour initiée et initiatrice d'autres filles. Dans cette première séquence hard du film, Clanddi est dans la position de celle qui prend la direction des opérations, et autant vous le dire tout de suite, sa "victime" Jessie Volt va se souvenir longtemps de ce qui va lui arriver là.

D'entrée, Jessie se voit sommée de se mettre à quatre pattes, comme l'animal sexuel qu'elle va devenir pendant une grosse demi-heure. Clanddi lui parle, la rabaisse, l'invective, lui donne des fessées parce qu'elle n'a visiblement pas du tout été sage. Elle invite alors les deux mâles masqués à venir se mêler aux débats. Les queues tendues de ces messieurs sont vite libérées et commencent à être englouties par la bouche gourmande de la belle Jessie. Pendant ce temps, Clanddi continue à diriger vigoureusement les ébats. Puis vient s'y mêler à son tour. Elle commence à pratiquer une langoureuse fellation sur l'un des deux mâles tandis que l'autre s'attaque au petit orifice le plus étroit de Jessie. Ce sont bientôt les deux hommes qui se réunissent pour baiser Jessie de concert, l'un dans le trou d'obus, l'autre dans le trou de balle. Mais que se passe-t-il ? Jessie a joui violemment sans que sa maîtresse lui en ait donné l'autorisation. Elle sera à nouveau très sévèrement punie pour cela, avant de recevoir sur elle les éjaculations abondantes de ses deux partenaires masculins, trop heureux d'avoir pu profiter des charmes et des talents sexuels d'une fille aussi jolie et aussi soumise. Une première scène hard, vraiment, terriblement excitante. La façon sèche et directive dont Clanddi la dirige rajoute une vraie perversité à la force du sexe qui y est montré.

Mais la délicieuse Jessie Volt n'en a pas encore fini avec les queues masculines turgescentes. Histoire certainement de se détendre un peu après l'assaut sexuel qu'elle vient de vivre, la belle blonde va prendre une bonne douche. Mais ce faisant, elle attire immédiatement la convoitise de ce bon Mike Angelo qui se glisse derrière elle et l'entreprend directement, sans autre forme de procès. Une belle fellation bien profonde s'ensuit ainsi qu'une nouvelle visite détaillée, vigoureuse et bien virile de l'orifice anal, décidément très sollicité de la belle Jessie. Une nouvelle très belle scène !

Dans la scène suivante, la plantureuse Sabrina Sweet, qui interprète la majordome de Clanddi, reçoit une petite nouvelle à l'allure bien innocente. Mais la belle ne va pas le rester bien longtemps. Sabrina l'entreprend en effet bien vite dans la cuisine, la caresse, la lèche, la suce, puis attrape un concombre qu'elle lui enfonce bien vigoureusement dans l'entrecuisse. La petite halète, crie, se cambre, et est submergée par un énorme orgasme. Il est maintenant temps d'attaquer le final en forme d'apothéose du film...

Le final de cet "Initiation of Clanddi" ce sont trois scènes véritablement ultra hard qui vont s'enchaîner sans que le spectateur n'ait, à aucun moment, le temps de reprendre son souffle. C'est tout d'abord Sabrina Sweet qui va entreprendre d'initier une autre petite nouvelle, la belle Nastasia, mais en compagnie de deux mâles cette fois qui la baiseront dans toutes les positions avant de déposer une quantité impressionnante de sperme sur son joli visage. Dans la scène suivante, Liza del Sierra, qui était attaché depuis le début du film, se déchaîne littéralement (dans tous les sens du terme) et dévore (il n'y a pas d'autres mots) de ses trois orifices la virilité de deux étalons qui ont toutes les peines du monde à soulager ses ardeurs.

A tout seigneur tout honneur, c'est bien évidemment à Clanddi elle-même que revient le bonheur de conclure le film avec un mini-gang bang qui la verra s'offrir entièrement et de la plus anale des façons à pas moins de quatre étalons encagoulés et littéralement déchaînés. Un excellent nouvel "Initiation of" donc, qui est largement aussi pervers dans ses situations qu'il est hard dans ses scènes. Les amateurs ne seront pas déçus !