poster

Elles sont jeunes, elles sont infirmières et elles sont excitées

Lire la suite

Après des vacances bien méritées, c'est l'heure de la rentrée pour les petites élèves de l'école d'infirmières. Anaïs, Laure, Lily et leurs adorables copines retrouvent le chemin des cours. Elles savent que le trimestre qui commence va être difficile pour elles car les examens approchent à grands pas et qu'elles savent que seules les meilleures d'entre elles seront conservées l'an prochain, en 2e année. Heureusement, histoire de faire redescendre un peu la pression, il y aura la semaine prochaine cette énorme soirée étudiante que tout le monde attend avec impatience, avec l'intention d'y prendre un maximum de plaisir.

Mais Anaïs a décidé, elle, de ne pas attendre cette soirée pour commencer à s'amuser. Avant même d'être revenue en salle de classe pour cette rentrée, elle entreprend de sucer le bad boy de l'école dans le bus scolaire, au beau milieu des autres élèves. Laure, elle, se joue de la vigilance d'un prof pour aller s'amuser avec l'un de ses camarades de classe. Quant à Lily, c'est en montrant sa jolie petite chatte à son professeur de biologie en plein cours qu'elle réussira à le faire succomber à ses charmes.

Le + edito

Le + edito

“De jolies étudiantes en blouse blanche.”

Après son très réussi “Lola & Anissa à l’école d’infirmières”, voici le deuxième film de Franck Vicomte sur le sujet - toujours excitant - des étudiantes en blouse blanche. Au programme, cinq superbes actrices pleines de charme pour cinq scènes variées et hard à souhait. Pour vous, chers lecteurs, l’équipe du Dorcel Mag vous décrit, sans omettre le moindre détail, toutes les belles choses qui vous y attendent. 

 

Lorsque le réalisateur Franck Vicomte franchit à nouveau les portes de cette école d’infirmières, on peut s’attendre à ce qu’il nous réserve encore de splendides scènes hard avec de jolies étudiantes en blouse blanche et en chaleur. Pour la nouvelle promotion de cet établissement spécialisé dans l’apprentissage des premiers soins, il a fait appel à un casting des plus éclectiques réunissant des superbes débutantes en provenance des pays de l’Est comme des actrices expérimentées telles que notre Tiffany Doll nationale ou la Russe Lola Taylor qui, malgré son jeune âge, a déjà presque
tout essayé en matière de sexe hardcore... 

 

Pour la scène la plus marquante, qui se passe en plein cours, il a demandé à la Hongroise Jenny Glam de faire la démonstration de ses talents de coquine. La belle se glissera discrètement sous le bureau de son professeur et se mettra à le sucer pendant les dernières minutes de son cours d’anatomie. Une fois les autres étudiants sortis de la salle, la belle offrira son corps superbe et ferme à la grosse queue du viril enseignant qui se fera un plaisir de la prendre sauvagement sur son bureau avant de jouir dans sa bouche.


Comme dans son précédent film sur les étudiantes infirmières, Franck Vicomte nous propose également de belles scènes de débauches nocturnes dans lesquelles les soirées étudiantes bien arrosées des apprentis infirmiers dérapent rapidement en baise dans les coins isolés. Athina, séduite par le charisme de son grand et beau camarade de classe, ne résistera pas longtemps à l’envie de se jeter sur sa longue queue qui se tendra en un clin d’œil vers le creux humide et chaud de son intimité. Prise dans plusieurs positions par le bel étalon, elle atteindra l’orgasme à plusieurs reprises. 

 

Mais la vraie star du film “Etudiantes infirmières”, c’est bien évidemment la Française Tiffany Doll, qui met toute son expérience en matière de plaisirs au service de la caméra de Franck Vicomte dans deux scènes hard de haute volée. La première est une scène de couple au cours de laquelle Tiffany rejoint l’un de ses camarades étudiants dans un laboratoire vide et lui fait des avances auxquelles il ne pourra que céder. Grand bien lui en fasse ! Baiser une jeune femme aussi chaude et aussi aguerrie est un véritable privilège. Le bel étudiant s’en rendra rapidement compte et s’appliquera à bien faire jouir la belle Française en la prenant avec force sur les paillasses du labo. 

 

Pour sa seconde scène, Tiffany rend visite, avec sa copine Minnie, à l’un de ses camarades qui s’est blessé à la tête au cours de la soirée de la veille. Déjà particulièrement douées pour mener leurs patients sur la voie du rétablissement, les deux apprenties infirmières savent parfaitement ce qu’il convient de faire pour lui faire retrouver une santé de fer : de bonnes fellations bien humides suivies d’un trio anal bien hardcore, et les maux s’envoleront en un rien de temps. 

 

 

Quant à la Russe Lola Taylor, elle se charge de la toute première scène du film se déroulant dans un bus scolaire. Le temps de laisser passer le générique et de nous présenter quelques-uns des personnages, le réalisateur a décidé de rentrer directement dans le vif du sujet. Et pour cela, qui de mieux que cette véritable cochonne de Lola ? La belle blonde ouvrira donc le bal une fois que le bus aura fait un arrêt en rase-campagne avec une incroyable scène de double pénétration à même les banquettes. En compagnie de deux étudiants, et pendant que l’une de ses camarades est en train de goulûment en sucer un troisième, Lola se lâchera totalement et laissera ses deux partenaires épuisés. Lola vous prouvera ainsi de la plus belle des façons que l’appétit de ces “Etudiantes Infirmières” de Franck Vicomte est inversement proportionnel à leurs notes en classe...