poster

Claire Castel vit tous ses fantasmes dans ce film

Lire la suite

"Rêves de sodomie, exhibition dans le métro, gang bang interracial et nocturne sur un chantier en construction, triolisme dans un magasin de lingerie, coup rapide dans les toilettes d'un bateau sur la Seine avant une orgie dans un appartement bourgeois, on peut se demander ce qu'il se passe dans la tête de Claire Castel pour que le sexe soit devenu une telle obsession.

 

Vivant pleinement toutes ces expériences, Claire Castel devient au fil des jours une véritable experte de la baise. Ses gorges profondes sont de plus en plus... profondes, les doubles pénétrations plus intenses et elle jouit sous des douches de sperme. Comme un long apprentissage pour devenir la meilleure putain de paris."

Le + edito

Le + edito

“La nouvelle collaboration entre Hervé Bodilis et Claire Castel”

La nouvelle collaboration entre le réalisateur Hervé Bodilis et la libertine Claire Castel ne pouvait que faire des étincelles ! Avec "Claire Castel : comment je suis devenue une putain", vous pénétrez au plus profond de l'intimité de Claire et découvrez ses fantasmes les plus secrets...

Oubliez les guides touristiques ! Oubliez les cars remplis de Japonais et d'Américains ! Il existe des moyens bien plus excitants pour découvrir la "Ville de Lumière"... Hervé Bodilis vous propose aujourd'hui de découvrir Paris comme vous ne l'avez encore jamais vue ! 

Après avoir suivi pendant deux jours ininterrompus la sublime Claire Castel, le plus dorcélien des metteurs en scène vous invite pour un voyage aux confins du libertinage parisien et de l'exhibitionnisme urbain. Au gré de ses déambulations coquines dans la capitale, vous rencontrerez toutes sortes de personnages pervers et lubriques ainsi que des lieux de débauches insoupçonnés. Pendant quatre-vingt-dix minutes, vous vous rendrez aux quatre coins de Paris et aurez ainsi l'occasion de vous délecter de six scènes variées et particulièrement intenses.

Il est donc temps de vous installer confortablement et de vous laisser guider par Claire Castel. La plus chaude des libertines françaises vous invite à la suivre pour découvrir son Paris libertin et, croyez-moi, cela vaut vraiment le détour !

Dès les premières minutes, vous serez plongés dans le vif du sujet. Vous découvrez Claire en train d'offrir tous ses magnifiques orifices à un bel inconnu qu'elle a rencontré dans la rue. Une fois dans l'appartement de la libertine, ce dernier reste abasourdi par le savoir-faire de la belle en matière de sexe : fellation goulue, pénétration vaginale et sodomie... Il aura droit à la totale ! L'homme a tout juste le temps de recouvrir ses superbes fesses rebondies et fermes que Claire doit déjà s'éclipser. Elle a effectivement décidé d'aller dans un nouveau cinéma pour adultes qui vient d'ouvrir ses portes Place de Clichy et elle est déjà en retard... Elle se dépêche donc de se rendre là-bas mais, lorsqu'elle entre dans la salle, la séance a déjà commencé. Son arrivée est donc remarquée par tous, notamment par le couple à côté duquel elle décide de s'installer. Excitée par la proximité de Claire, la jeune femme commence à ostensiblement masturber son homme : une évidente invitation à les rejoindre que Claire se fait un plaisir d'accepter... Elle ne le regrettera pas. Les deux amants décident de prendre Claire avec eux et filent en direction du Bois de Boulogne où une bande de vicelards, queue à la main, les attendent de pied ferme. Ils se régalent de voir Claire se faire sauvagement baiser en levrette à la lueur des phares de voiture, les talons dans la boue, et sont tout excités lorsqu'ils captent les regards qu'elle leur lance au moment où elle reçoit tout le sperme de son partenaire sur sa poitrine... Claire a passé une soirée mouvementée : il est temps de rentrer laver toute cette crasse et d'aller se reposer. Une grosse journée l'attend le lendemain...

Après une nuit de repos bien méritée, Claire se lève, la tête encore remplie de toutes les cochonneries qu'elle a faites la veille. Une amie lui a parlé d'une petite boutique vers Châtelet où l'on vend tout un tas de tuniques et de lingerie sexy. En fin de matinée, Claire prend donc le métro pour s'y rendre. Dans les souterrains du tube, elle se rend compte qu'un homme la regarde avec un peu d'insistance, ce qui a le don d'exciter notre libertine. Elle ne peut résister à l'envie de se masturber tandis que l'inconnu continue de la mater avec son regard pervers... La journée commence bien !

 

Une fois dans la boutique, elle découvre une jeune femme opulente en train de sucer son homme dans les cabines d'essayage. Décidément, tout porte à croire que c'est la journée de Claire ! 

 

Conviée dans la cabine, elle assiste de très près au spectacle et mouille sa petite culotte en voyant la jeune femme en robe rouge offrir son petit anus à la grosse queue tendue de son amant... Ses cris de jouissance se font de plus en plus retentissants à mesure que l'homme enfonce son sexe dans son fondement. Le couple autorise d'ailleurs Claire à faire jouir l'homme et à récolter elle-même la semence au creux de ses seins divinement sculptés...

Le soir, Claire doit assister à un dîner mondain sur une péniche amarrée sur les quais de la Seine, à quelques embrasures du Trocadéro. Habillée d'une superbe robe de soirée et de collants noirs, portée par de magnifiques talons aiguilles galbant ses jambes élancées, elle fait très forte impression auprès des invités lorsqu'elle foule le pont du bateau. Au cours du repas, elle ne peut s'empêcher de repérer un homme en costume anthracite se dirigeant vers les toilettes. Sa voix intérieure - une bien belle salope d'ailleurs ! - lui ordonne de le suivre. Après un bref échange, cet homme marié se voit dans l'impossibilité de résister aux avances lubriques de Claire. Elle ne fait qu'une bouchée de son membre turgescent et met tous ses talents de suceuse à contribution. L'homme en frissonne de bonheur... Inspirée par la scène à laquelle elle a assisté le matin même, elle s'empresse de tendre son irrésistible croupe de putain libertine pour que son amant d'un soir la sodomise avec violence tandis qu'elle s'agrippe de toutes ses forces à la faïence en poussant, telle une véritable petite chienne, des glapissements de plaisir...

 

Suite à cette belle entame de soirée, Claire se rend dans une petite sauterie libertine privée, organisée par le couple qu'elle a rencontré la veille dans le cinéma. Elle est accueillie par la généreuse Anissa qui se fait une joie de la guider dans les différentes pièces de l'appartement. Elle tombe tout d'abord dans une chambre où une blonde est accompagnée d'une bouteille de champagne et d'un homme viril et bien membré. Anissa rejoint le couple et Claire s'attarde un peu sur ce beau spectacle rempli de gorges profondes et sodomies brutales. Mais elle sent rapidement une présence dans son dos : un homme se colle à elle et commence à la caresser. Il finit par l'entraîner dans un salon et la voilà qui se retrouve entourée de cinq mâles en rut. Ils s'approchent d'elle, la déshabillent, commencent à la toucher, à sortir leur queues et à se masturber. Claire se met à genoux, attrape un premier sexe et le met dans sa bouche. Puis elle en suce un deuxième et encore un troisième. Ils auront tous droit à une bonne fellation de sa part avant que ne commence cette hallucinante partie de jambes en l'air. 

Claire se laisse alors complètement aller. Elle n'est plus vraiment maîtresse de son esprit. Ni de son corps d'ailleurs. Mais c'est bien là tout ce qu'elle aime : se retrouver dans cette espèce d'état second où l'amour-propre ne compte plus ; devenir un simple objet de chair, un objet de désir pour tous ces hommes et ne plus penser qu'à la jouissance. De ce côté-là, laissez-moi vous affirmer que la jeune femme va être plus que comblée ! Prise par derrière puis en double pénétration, elle finira par recevoir les semences de ses partenaires sur son visage et sur sa poitrine... 

 

Amis fans d'ambiance typiquement "pornochic" ainsi que de libertinage bourgeois, réjouissez-vous ! Le réalisateur Hervé Bodilis nous revient aujourd'hui en très grande forme avec une véritable petite perle de perversion dorcélienne. Inspiré par Claire Castel, sa muse du moment, il a mis en boîte six scènes variées, bien hard et terriblement excitantes. Libertine et exhibitionniste dans la vie privée, Claire a trouvé, en la personne d'Hervé Bodilis, le metteur en scène idéal pour assouvir ses fantasmes les plus fous. Mise en valeur de façon sublime par l'équipe de Monsieur Bodilis, elle nous entraîne ici dans un hallucinant périple sexuel aux quatre coins de la capitale. Cela faisait très longtemps que nous n'avions pas vu un film aussi déroutant et aussi exaltant... Du grand cinéma porno !