poster

Jeux coquins de 7 bourgeoises ayant le diable au corps.

Lire la suite

Le réalisateur anglais Kendo vous invite à découvrir les jeux coquins de sept bourgeoises ayant le diable au corps.

Cette blonde aux gros seins rejoint son amant dans une chambre où une belle surprise l'attend : alors qu'elle a les yeux bandés, un deuxième homme arrive. Les deux mâles vont alors lui faire découvrir les joies de la double pénétration.

Alors que leurs hommes sont absents, deux coquines se laissent aller aux plaisirs saphiques et, pendant ce temps-là, une jeune Française satisfait les désirs de son partenaire en offrant son petit anus serré à ses assauts virils.

Sensuel et hard, classe et pervers, ce film de Kendo vous propose six scènes tournées dans un univers où tous les fantasmes sont permis. Rêve ou réalité ? A vous de choisir?

Bande annonce

Le + edito

Le + edito

“Des situations terriblement excitantes et un travail de l'image ”

Pour sa première réalisation pour la société Marc Dorcel, le metteur en scène britannique Kendo n'a rien changé à ses excellentes habitudes. Ils vous a concocté un magnifique gonzo comme il sait si bien les faire avec des femmes superbement mises en valeur, des situations terriblement excitantes et un travail de l'image époustouflant. Le sexe ne pourrait apparaître sous plus belle forme...

Avec le talent qu'on lui connaît, Kendo a réuni un exceptionnel casting pour réaliser son tout premier film sous la banniière Dorcel. "41 ans, mariée & infidèle" vous propose effectivement six superbes séquences qui vous permettent de découvrir les jeux torrides et pervers auxquels s'adonnent des femmes mariées d'âge mûr. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ces dames ont de l'imagination !

Rebecca est une femme mariée en quête d'aventures vers de nouveaux horizons de plaisirs et de jouissances. Son mari l'a d'ailleurs très bien compris. Si bien qu'à l'occasion, il organise lui-même de petits jeux sexuels qui permettent au couple de continuer à s'épanouir sexuellement et d'éviter de plonger dans cette dangereuse monotonie, poison mortel de tant de mariages...

Ce matin, par exemple, Rebecca se lève et découvre que son mari lui a laissé un mot avant de partir : "Rejoins-moi à cette adresse à dix heures précises... Et sois sexy" ! Intriguée, Rebecca n'en obéit pas moins à son homme et commence à s'apprêter. Excitée au plus haut point par cette invitation vers l'inconnu, Rebecca saute dans un taxi et se rend à son rendez-vous en se sentant exaltée par cette situation inhabituelle... Elle a vraiment hâte de découvrir ce que son coquin de mari lui a préparé aujourd'hui et éprouve déjà de drôles de sensations au niveau des parties les plus intimes de son corps qu'elle sent en totale surchauffe... A ce moment précis, la tension, l'excitation et le désir ont atteint leur paroxysme et les sens de Rebecca se trouvent en complète ébullition. L'heure approche...

A dix heures précises, la voilà en train de sonner à l'adresse que son mari lui a indiqué. C'est d'ailleurs ce dernier qui vient lui ouvrir et qui l'entraîne vers un salon luxueux. Là, il l'assoit sur un fauteuil, lui bande les yeux et s'absente un instant. Le temps que passe Rebecca seule lui paraît interminable... Que va-t-il se passer maintenant ?

Enfin, elle sent à nouveau une présence dans la pièce. Rapidement, les mains de deux hommes se posent sur ses formes généreuses et commencent à la caresser. Avec ce ruban devant les yeux, Rebecca est incapable de savoir qui sont ces hommes qui la caressent et lui présentent leurs sexes tendus qu'elle se met docilement à masturber puis à sucer avidement. Peu importe qui sont ces deux hommes, la situation est désormais beaucoup trop excitante pour rebrousser chemin...

C'est alors que l'on retire le bandeau de Rebecca. Elle découvre son mari et un parfait inconnu, les sexes dressés vers elle, prêts à la prendre comme jamais elle n'a été prise. C'est la première fois que Rebecca se retrouve avec deux amants en même temps. Pendant qu'elle tend sa croupe magnifiquement rebondie vers le sexe de l'inconnu pour qu'il la prenne sauvagement en levrette, Rebecca attrape le sexe de son mari et le met dans la bouche, jouant habilement avec sa langue sur son gland. L'atmosphère est saturée de tension sexuelle et transforme Rebecca en une véritable machine sexuelle dont l'unique objectif est d'atteindre le plus intense des orgasmes, par tous les moyens... Débridée, complètement libérée, elle offre son anus à la sodomie, ce qui entraîne le frénétique trio vers une inévitable double pénétration qui projettera Rebecca dans une nouvelle dimension de plaisirs. Être comblée à ce point-là... Rebecca n'aurait jamais pu soupçonner que c'était possible. Et pourtant, c'est sur son corps encore secoué de violents spasmes orgasmiques qu'elle reçoit les deux épaisses rasades de semence de ses deux vigoureux amants. Rebecca a l'impression d'avoir vécu un rêve éveillé : elle ne pensait pas que le fait de réaliser son fantasme lui procurerait tant de plaisirs en un si court instant !

Armé de sa caméra ainsi que de sa vision unique et artistique de la femme, Kendo vous offre ici six scènes exceptionnelles avec sept actrices toutes plus sublimes les unes que les autres. Si la première scène de Rebecca More n'a désormais plus aucun secret pour vous, vous serez ravis d'apprendre que la même Rebecca est également dans une scène lesbienne avec la star anglaise du moment, j'ai nommé Megan Coxxx. Vous apprécierez également la prestation de notre Angell Summers nationale qui se régale de vous proposer une scène anale d'une rare intensité. Quant à Amica Bentley, Keira Knight, Misha Devlin et Crystal Coxxx (aucun lien de parenté avec Megan), leur perversité n'a dégal que leur beauté et leurs scènes de sexe bien hard sont tout simplement incroyables. Ce film est une véritable petite perle de pornographie !