Des Happy Hours sur DORCELVISION : Un formule achetée = 1 formule offerte (Doublez vos crédits de conso)

Mardi 28 août 2012Par Ernest

C’est l’été, c’est la fête. Au moins pendant quelques heures. Sur Dorcel Vision vous allez pouvoir profiter des Happy Hours pendant quelques heures. Alors c’est quoi les HAPPY HOURS ? C’est très simple vous achetez un crédit sur Dorcel Vision, on vous le double ! Une fois que votre compte est crédité, vous pouvez en profiter sans engagement, sans abonnement, les crédits sont utilisables sans limite dans le temps. Profitez-en IMMEDIATEMENT, il ne vous reste que quelques heures pour profiter des crédits. Ensuite vous pourrez consommer à votre rythme.

Ernest

Metalleux depuis tout petit, seuls les cheveux me manquent pour headbanguer comme il faut. Ajoutez à cela un goût immodéré pour le Porno et vous aurez vite compris que je suis i-rré-cu-pé-rable... Mais, si le coeur vous en dit, vous pouvez aussi me suivre sur Twitter : @Ernest3X blog@dorcel.com

1 commentaire


  1. Sandeep

    Pas encore vu le film.Sur la naiartron, je serais tente9e, d’emble9e, de dire que c’est la naiartron qui fait l’histoire, et non pas le contraire.Tel e9ve8nement est, et prend telle importance par la manie8re dont il est raconte9, puis mis en sce8ne, joue9, etc.Il perdure gre2ce e0 la naiartron, il prend corps par elle.Irai le voir, vous dirai mais ne suis gue8re la politique e0 cause de ses me9andres et de ses coups bas.Sur ce qu’a ve9cu Polanski aux alentours de ses quarante ans, je constate que, chacun, l’on est rattrape9 par ses actes, quels qu’ils aient e9te9. Qu’e9videmment, il y a bcp de manipulation si on est un personnage en vue.ex.idiot : la petite Steph. de Monac. a ve9cu cette utilisation de son couple e0 quelles fins, au fond ? Si ce n’est qu’elle, elle a vole9 en e9clats.Comme si nous e9tions, tous (certains plus que d’autres mais ils ont voulu ce challenge, ils l’ont recherche9 meame) des pantins que l’on agite de manie8re de9risoire.La de9monstration politique de Polanski, quelle qu’en soit la force, la porte9e, ou la philosophie, n’obe8re pas, e0 mon sens, un fait essentiel.Lorsqu’adultes nous sommes, c’est e0 nous de lutter contre le de9sir adolescent qui peut se projeter sur nous et e0 maeetriser les pulsions e9rotiques qui nous emportent.La virginite9 de l’enfance (et e0 13 ans on est encore, et longtemps une enfant) est e0 pre9server, cofbte que cofbte, ne serait-ce que pour eatre capable, plus tard, d’affronter nombre de tempeates avec efficacite9.Sinon, l’effritement narcissique de son moi risque grandement de ne pas passer les caps qu’il faudra franchir.Et faire un fonds de commerce de l’indicible, non.( la lecture re9cente d’Inceste de C. Angot m’a proprement terrifie9e).Donc (comme pour Ce9line), dissocions, l’homme et le re9alisateur.Et, vu de l’exte9rieur, moi je n’attends pas ni qu’il soit puni, ni qu’il paye, ni, ni.Non, une chose me ferait plaisir (et je ne suis pas concerne9e) c’est qu’il ait la capacite9 de, en face en face, dire pardon e0 cette nana qui est adulte aujourd’hui.Pas plus, pas moins : pardon .Pas de sang et surtout pas de l’hallali. Passer outre. catre en paix.Alors de9fendre Polanski parce qu’il est un grand cine9aste, non. Il est un grand cine9aste, talentueux, mais il s’est comporte9 comme un pauvre mec. Et je refuse de donner un blanc-seing e0 tout un chacun, quels qu’aient e9te9 ses agissements.