Tera Patrick en couverture d’un étrange magazine

Lundi 18 juillet 2011Par Jane

Aux USA, il y a une véritable tradition de la « babe », cette bombe en maillot de bain qui sert aussi bien à remonter le moral des troupes qu’à faire de la pub pour un peu tout et n’importe quoi.

Ce fétichisme de la babe a donné naissance outre-Atlantique à diverses publications hybrides tout à fait mystérieuses, associant de très jolies filles aux thématiques les plus incongrues, comme « babes et grosses voitures », « babes sur cylindrées », ou encore « babes à mitraillette »…

Avec « Girls and corpses », on s’enfonce encore d’un doigt dans l’étrange puisque cette revue se propose de brasser des sujets tels que le sexe, le gore, l’humour, l’horreur et les grosses bombes, sujets qui à priori ne vont pas forcément très bien ensemble.

Et il faut dire que le magazine a des ambitions, puisque sur la couverture du numéro Eté 2011, on retrouve les actrices X Tera Patrick et Natasha Marley, qui ont enfilé le célèbre maillot rouge de Pamela Anderson pour porter secours à un nageur (très très ) imprudent.

Tera Patrick reste l’une des icônes du X américain, et conserve un nombre assez incroyable de fans à travers le monde, même une poignée d’années après la fin de carrière. Il faut dire que la splendide eurasienne est toujours un sacré canon, et qu’elle a joué dans quelques films inoubliables, comme le fameux « Légendes X interdites », une superproduction Digital Playground inventive et luxueuse :

Dans la suite de cet article vous retrouverez une petite vidéo du making-of de la série photo, ainsi qu’un clip « gore, beautiful girls and rock’n'roll » mettant à l’honneur de vilains zombies et des babes en bikini …

Le making-of de la séance photo : 7 minutes avec Tera Patrick

Girls and corpses and rock’n'roll (ou : mais que prennent-ils à la rédac’ ? )

Jane

Moitié punk moitié institutrice britannique de l'ère victorienne, je m'intéresse pas mal au sexe et à la société. A la société vue sous l'angle du sexe. Enfin au porno quoi. Voyez ce que je veux dire ... jane.dorcelblog@gmail.com