Le chateau de Kink.com ouvre ses portes

Vendredi 22 avril 2011Par Jane

The old armory, sur mission street …
Les habitants de San Francisco connaissent ce lieu. Les amateurs des vidéos BDSM hardcore de la nébuleuse Kink aussi.

Les autres, attention!
Ce court reportage de la chaine américaine ABC va vous faire visiter l’un des endroits les plus sulfureux du porno contemporain, voire de la planète : le château servant de décors aux vidéos de kink.com, studio de production faisant exclusivement dans le fétichisme et le BDSM, à réserver à un public très averti.

Ancien bâtiment militaire dont la construction s’est achevée en 1914, occcupé jusqu’à la fin des années 70 par l’armée américaine, cette armurerie est un encombrant fossile d’un temps – pas si lointain – ou une petite Guerre du Mexique pouvait mettre les frontières américaines à feu et à sang.

Situé au croisement de la 14ème rue et de Mission Street, le bâtiment a ensuite été laissé totalement à l’abandon par plusieurs promoteurs successifs, tous incapables de réhabiliter les lieux de façon satisfaisante, que ce soit pour les transformer en habitation ou bien en bureaux.

En 2007, les lieux ont été rachetés par Peter Acworth, propriétaire de Kink.com, pour la rondelette somme de 14,5 millions de dollars.

« Les fenêtre étaient recouvertes avec des planches, il y avait des graffiti sur les murs extérieurs, et l’intérieur était en train de tomber en ruine », raconte Acworth.

Sur cette base très prometteuse, quelques travaux furent nécessaires pour transformer l’armurerie en décors parfaitement adaptés à des scènes fétichistes et SM : cachots, prisons, cellules, punitions, piloris, trucs où on rigole pas trop … Vous voyez l’ambiance.

Des habitants un peu réac’ (et pas tout jeunes) du quartier manifestent régulièrement pour faire fermer cet antre du vice.
Dont la présence a, paradoxalement, contribué à réhabiliter le quartier, transformant un genre de no mans’land dédié aux traffics en tous genres, en centre d’affaire employant plus de cent personnes.

Il est aujourd’hui possible de visiter les lieux, à condition d’être agé de 18 ans au moins. C’est une sorte de visite au musée avec un petit quelque chose en plus.

Demain, moitié pornocrate moitié philantrope, Acworth se verrait bien mettre à disposition des habitants du coin certains espaces de l’armurerie.
Là où naguère les soldats U.S. effectuaient une partie de leurs entrainements, Acworth aimerait maintenant voir des gamins du quartier venir jouer au basket. De vastes espaces pourraient également être utilisés lors de divers évènements locaux.

Tout en séparant de façon bien étanche ses différentes activités.
Il n’est pas question qu’un petit môme puisse tomber sur un tournage trash en allant récupérer un ballon.

Source : abclocal.go.com via Violet Blue

Tag :
Jane

Moitié punk moitié institutrice britannique de l'ère victorienne, je m'intéresse pas mal au sexe et à la société. A la société vue sous l'angle du sexe. Enfin au porno quoi. Voyez ce que je veux dire ... jane.dorcelblog@gmail.com