Interview classée X : Bobbi Starr n'est pas (encore) une star

Mercredi 29 septembre 2010Par Ernest

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est elle-même.

En Octobre dernier, j’ai eu la chance de rencontrer la plus que très charmante Bobbi Starr pour une interview assez légère (vous pouvez la relire ICI). En mai dernier, sous la houlette de Paul Thomas, Bobbi Starr tournait pour la première fois dans une production MARC DORCEL : Une mère et sa fille.

Je vous propose donc aujourd’hui une interview un peu plus « en profondeur » qui devrait vous permettre d’en apprendre un peu plus sur cette jeune demoiselle.

Au menu de cet entretien, des sujets aussi divers que variés seront abordés : Le hautbois, Metallica, le Skateboard, les infirmières, Les AVN Awards, Belladonna, etc. Comme quoi, il n’y a (presque) pas que le porno dans la vie d’une actrice classée XXX.

Bonne lecture.

For our international readers, the full english version of this interview is available right after the french one.

Blog Dorcel : Si je ne me trompe pas, tu as commencé dans le X en 2006. Pourrais tu me dire ce que tu faisais avant de « pénétrer » ce milieu?

Bobbi Starr : Avant de faire du X, j’étais musicienne professionnelle et professeur de musique. Je joue du haubois et du cor anglais. J’ai joué aussi bien avec des orchestres complets que des orchestres de musique de chambre. J’ai enseigné la musique a des enfants et j’avais un studio complet.

En ce qui concerne le porno, ce milieu m’intriguait. Je voulais savoir ce qu’il avait de si excitant et qui fascinait tant de monde. J’étais à un point de ma vie ou j’expérimentais pas mal en matière de sexe et j’étais désireuse de voir ce que le divertissement pour adultes pouvait m’apprendre de plus.

Blog Dorcel : Quelle serait ta définition du mot « Nymphomane »? (NDR : Bobbi Starr tenait le rôle principale du premier volet de la série Nymphomaniac produit par Harmony Furie Anale en français).

Bobbi Starr : Pour moi, un (ou une) nymphomane est une personne qui est sexuellement insatiable.

Blog Dorcel : Tu tournes en général des gonzos et / ou de scènes bien hardcore. En tant que performeuse, est-ce qu’il y a une grosse différence entre ce type de scène et des scènes plus « scénarisées » comme celle que tu as avec Julia Ann dans Une mère et sa fille?

Bobbi Starr : Pour moi il n’y a pas plus de différence qu’il y en aurait pour une personne lambda qui couche avec différentes personnes. Les « genres » dans le porno font appel à des qualités humaines différentes selon ce que tu tournes. Baiser dans un gonzo pour Evil Angel (par exemple), c’est comme passer une nuit de folie avec un coup d’un soir.

Au contraire, tourner une scène lesbienne pour une compagnie plus soft comme Girlfriends Films, c’est comme si tu faisais l’amour avec la femme la plus douce, sensuelle et intelligente que tu viendrais juste de rencontrer à une fête de charité et qui comme par hasard serait lesbienne.

Blog Dorcel : Qu’est ce qui t’excite le plus : le gonzo ou les films scénarisés?

Bobbi Starr : C’est le sexe qui m’excite. Que ce soit dans un gonzo ou un film scénarisé, c’est le sexe qui fait tout. Le style de film est pour le spectateur donc cette question t’es plutôt destinée : qu’est qui t’excite le plus? Le gonzo ou un film scénarisé?

Blog Dorcel : Qu’est ce que tu ne ferais jamais dans une scène porno? Est ce qu’il t’es déjà arrivé de dire « stop » pendant une scène parce que tu ne la « sentais » pas?

Bobbi Starr : Je ne ferai jamais de creampie anal ou vaginal (éjaculation interne). Ce sont mes seules limites. A part ça, je ne crois pas avaoir déjà expérimenté quelquechose qui me fasse dire « stop ». Mais si cela devait arriver, je n’hésiterai pas à dire « on arrête ».

Blog Dorcel : En Janvier dernier, tu as reçu 3 AVN Awards et plus récemment, 2 XRCO Awards. Pense tu que ce genre de récompense puisse booster la carrière d’une actrice (bien que la tienne soit déjà bien remplie) ou bien est-ce juste un bonus que tu poses sur ta cheminée? Au fait, où est-ce que tu ranges les tiens?

Bobbi Starr : J’apprécie vraiment la reconnaissance que m’ont apportée les AVN et XRCO. Je suis vraiment contente qu’ils aient remarqué le travail que j’ai fourni pour chacune de mes scènes. Je ne pense pas que cela booste ma carrière mais je pense que c’est un bon moyen de rappeler aux gens du milieu que je suis toujours là et que je compte bien continuer encore longtemps.

Tous mes awards sont rangés dans ma salle de musique. Ils sont tous alignés comme une rangée de petits canards qui suivent leur mère.

Blog Dorcel : Il y a quelques temps, j’ai pu lire dans l’un des articles que tu as publié sur ton Myspace intitulé « L’actrice pour adultes Bobbi Starr explique comment baiser comme une pornstar en écoutant « Ride the lightning » de Metallica.

Etant moi-même fan de Metallica (et de Metal en général), je dois avouer que je me suis bien amusé en lisant ce texte (principalement parceque connaissant les chansons, je ne l’étais jamais imaginé faire l’amour en les écoutant). juste pour le fun, as-tu déjà suggérer à un réalisateur de tourner une scène avec cette bande son?

Bobbi Starr : Si ce film devait se faire un jour, une chose est sûre, je le réaliserais moi même. Ce qu’il y a de drôle à propos de cet article, c’est que j’ai réellement fais l’amour en écoutant « Ride the lightning ».

Peu de temps après que j’ai commencé à sortir avec mon copain Ssippi, j’ai eu cette envie incontrôlable de baiser en écoutant cet album. Un soir, je l’ai mis dans la chaîne et j’ai réalisé un de mes fantasmes. Je dois avouer que c’est une excellente bande originale pour baiser.

Blog Dorcel : Jusqu’à présent, tu as tourné plus de 200 scènes. Est-ce qu’il y en a une qui t’a marquée plus qu’une autre? Si oui, pour quelle raison?

Bobbi Starr : La toute première scène que j’ai faite pour Belladonna restera à jamais ancrée dans ma mémoire. Je pense que c’est du au fait que Belladonna et son mari, Aiden, ont eu, et on toujours une grande influence sur l’exploration de ma sexualité.

C’est également du à quelque chose d’un peu idiot qui est arrivé ce jour là et qui nous a fortement « liés » tous les trois. Je te laisse aller chercher l’histoire auprès de Belladonna et d’Aiden.

Je te donne un indice : ça a certainement été le moment le plus ambarassant de mes quatre années dans le monde du divertissement pour adultes.

Blog Dorcel : Combien de temps encore pense-tu rester dans ce milieu? Que feras-tu une fois l’aventure terminée?

Bobbi Starr : Je continuerai dans ce métier aussi longtemps que les gens aimeront regarder mes scènes et que je continue à en vivre confortablement. Je viens de m’inscrire dans une école d’infirmière. J’ai toujours rêvé de faire une école de médecine mais pour le moment, le métier d’infirmière m’attire.

Blog Dorcel : Avec quel performeur (homme ou femme) avec qui tu n’as jamais tourné aimerais-tu faire une scène?

Bobbi Starr : Principalement des acteurs européens. Je vous aimes tous, surtout les français ;)

Blog Dorcel : Même question, mais avec un réalisateur

Bobbi Starr : Si jamais il refait un film un jour, j’adorerais tourner avec John Stagliano.

Blog Dorcel : Je sais que tu joues du hautbois. Est-ce que tu as déjà fait des concerts ou est-ce juste un hobby.

Bobbi Starr : Oui (relis ma réponse à la première question). Je joue toujours, principalement pour des amis ou pour de petits concerts. Pourquoi? Tu veux assister à un concert de hautbois? ;)

Blog Dorcel : Est-ce que tu sais faire du skateboard maintenant? (NDR : Bobbi avait posté une photo d’elle en train d’essayer le skate sur son Twitter)

Bobbi Starr : Ha, non! Je suis carrément nulle. J’ai réellement peur de tomber du haut de mon 1,75 mètre. Mais je vais persévérer. Je pense qu’il suffit juste que j’y aille, que je tombe deux ou trois fois pour gagner en confiance.

Blog Dorcel : Comme beaucoup d’acteurs et actrices porno (principalement américains) tu es très active sur Twitter (avec plus de 17000 followers) Est-ce important pour toi de partager des activités quotidiennes?

A l’inverse de bon nombre d’actrices auto-proclamées Stars du X (avec un « S » majuscule) après avoir tourné 2 ou 3 scènes, comment arrive tu à garder les pieds sur terre avec autant de scènes au compteur? Est-ce que tu as quelqu’un qui te dit de faire attention quand tu commences à te la jouer « star »?

Bobbi Starr : Jusqu’à ce que je gagne l’AVN (ou le Hot d’Or) de la performeuse de l’année (ou quelquechose de comparable comme la renommée mondiale de Belladonna par exemple), je NE SUIS PAS une star. Je suis juste une fille qui fait du porno et qui ADORE ça.

Je partage ce que je veux partager et je garde le reste pour moi. J’essaie également de ne pas être trop chiante sur Twitter. J’essaie d’être moi-même et je crois que mes followers apprécient.

Blog Dorcel : Avec l’expérience que tu as acquise en tant que performeuse, est-ce qu’il y a une chance de te voir passer derrière la caméra un de ces jours?

Bobbi Starr : Oui, j’ai déjà réalisé (créé) quelques scènes. J’esaie juste de m’améliorer un peu avant de les rendre publiques.

Pour suivre les aventures de Bobbi Starr sur Twitter, ça se passe ici : @Bobbistarr

Bobbi Starr is not a star… Yet.

Last October, I had the chance to meet the more than most charming Bobbi Starr for a short interview (you can read it HERE). Last May, in front of Paul Thomas’ camera, Bobbi had a part for the first time in a MARC DORCEL production : Mother and Daughter. Today, I offer you a « deeper » interview which should allow you to learn a bit more about this young lady.

Here, Bobbi discusses several topics such as : oboe, Metallica, Skateboarding, nurses, AVN Awards, Belladonna, etc. As you will see, there is more than just porn in the life of an XXX rated actress.

Enjoy

Blog Dorcel : If I’m correct, you started performing in the adult industry in 2006. As an introduction, could you tell me what you were doing before that and how did you become involved in that business?

Bobbi Starr : Before I entered the adult industry I was working as a professional musician and music teacher. I play the oboe and English horn. I’ve been playing in several ensembles, (orchestras and chamber music)  I taught 1st-3rd after school music classes, and had a full oboe studio. 

I had a curiosity to this industry. I wanted to know what was so exciting about it that intrigued so many people. I was at a very sexually adventurous point in my life and wanted to see what sexual exploration the adult industry had to offer.

Blog Dorcel : What would your definition of a « Nymphomaniac » be (in relation to the Harmony title in which you had the main part)?

Bobbi Starr : To me a nymphomaniac is someone who is sexually insatiable.  

Blog Dorcel : You usually shoot gonzo/hardcore scenes. Is there a big difference, as a performer, between that kind of scene and a more « scripted » scene like the one you have in « Mother & Daughter » with Julia Ann?

Bobbi Starr : To me there is no more difference  than the average person would experience having sex with different people. Genres in porn take on a very human like quality when it comes to how you perform each.

Having sex for gonzo is like having a wild crazy one-night-stand where as having sex for a soft girl/girl company (like Girlfriends Films) is like having sex with the most sensitive, sweet, and smart woman you met at a charity fundraiser who just happened to be a lesbian. 

Blog Dorcel : What turns you on more :  Gonzo or Storyline movies?

Bobbi Starr : The sex turns me on. The sex in either genre turns me on. The genre is for the viewer. So, this question is more appropriate for you: what turns you on more: gonzo or storyline movies?

Blog Dorcel : What would you never do in a porn scene? Have you ever said « stop » during a scene because you didn’t « feel » it?

Bobbi Starr : I will never do an anal or vaginal cream pie. Those are my only limits. Other than that I’m not sure I haven’t experienced anything that would make me say « stop » but if I encounter something I wouldn’t hesitate in saying « no more ».

Blog Dorcel : In January you received 3 AVN Awards and more recently, you received 2 XRCO Awards. Do you think that kind of award helps to boost a career (although yours is quite busy) or is it just a bonus and trophies to put on your mantelpiece? By the way, what do you do with your awards? Where do you store them?

Bobbi Starr : I really appreciate the recognition form both AVN and XRCO. I’m really happy they’ve noticed all the hard work I’ve put into my scenes. I’m also happy they’ve seen my hard work and worth while.

I don’t think it boosts my career but I think it’s a good reminder to the industry that I’m still here and I’m still going strong. All of my awards are at my music rehearsal space. Sort of lined up like ducklings in a row.

Blog Dorcel : I recently read one of your blogs on myspace entitled : Adult Actress Bobbi Starr Discusses Fucking Like A Porn Star 2 Metallica’s « Ride the Lightning ». Being a Metallica fan myself (and metal fan in general) I must admit that this was a lot of fun to read (mostly because I know the songs and never imagined making love to them). Just for the fun of it, have you already suggested / would you suggest it to a director?

Bobbi Starr : If that movie was made, I’d for sure want to direct it myself. The funny thing about that article is I really have had sex with Ride the Lightning. Within the first few weeks my boyfriend, Ssippi, and I were dating he started to get this urge to fuck to Ride the Lightning.

Since I owned the album, one night I pulled it out and made one of his fantasies come true. I must say it makes a great soundtrack to sex! 

Blog Dorcel : So far, you’ve done 200+ scenes. Is there one that you remember particularly compared to the others? for what reason?

Bobbi Starr : The first scene I ever did with Belladonna will always stick out in my memory. I guess because she and her husband, Aiden, were and still are so influential in the exploration of my sexuality. But also because something very « silly » happened that day that I guess, you could say, resulted in a bond between the three of us.

Hahaha! I leave it up to you to go hunt down the story from Bella and Aiden themselves. I’ll leave you with this: it was probably my most embarrassing moments in the four years I’ve been working in the adult industry.  

Blog Dorcel : How long do you think you’ll stay in the adult industry? What would you like to do once it’s over?

Bobbi Starr : I’ll will continue to work in the industry and long as people still love watching my scenes and I can still make a comfortable living off it. I’m enrolling in nursing school. I’ve always dreamt of going to med school but for now I’m very intrigued by nursing school. 

Blog Dorcel : Which adult performer (male or female) with whom you’ve never been on film would you love to do a scene with?

Bobbi Starr : More of the European performers. I love you all, especially the French. ;)  

Blog Dorcel : Same question but, with a Director

Bobbi Starr : If he ever does another one, I’d love to be  in a John Stagliano feature. 

Blog Dorcel : I know for a fact that you play the Oboe. Have you ever done concerts or is it just a personal hobby?

Bobbi Starr : Yes. (Note the answer the question number one.)  I still do play and perform, mostly for friends or small events. Why? You in need of an oboe performance? ;)

Blog Dorcel : Can you skateboard now? (question related to a picture you once posted on twitter where you were trying to)

Bobbi Starr : Ha! No! I’m the worst! I’m seriously scared of falling 5’9″ to the ground. But I’m still going to try. I think I have to go out and just fall a bunch of times to gain some confidence.  

Blog Dorcel : Like a lot of adult entertainers you’re pretty active on twitter and 17000+ people follow you. Is it important for you to share your almost daily activities? Unlike some actresses who are selfproclaimed « Porn Stars » (with a capital « s » in Star) after only 2 or 3 scenes how you did manage to stay down to earth even after a zillion scene. Do you have someone who gives you warnings when you start to play star?

Bobbi Starr : Until I win AVN’s — or the Hot d’Or ;) — performer of the year (or something comparable, like the world status of Belladonna) I am NOT a star. I am a girl who does porn and LOVES it.

I share what I want to share and I keep other things to myself. But I also try not to be annoying on twitter. I just try to be myself and I think my followers appreciate that. 

Blog Dorcel : With the experience you’ve gained as a performer, is there a chance to see you direct one day?

Bobbi Starr : Yes! I’ve already directed (created) a couple of scenes. Just honing my skills a little before I release it to the public. ;)

Ernest

Metalleux depuis tout petit, seuls les cheveux me manquent pour headbanguer comme il faut. Ajoutez à cela un goût immodéré pour le Porno et vous aurez vite compris que je suis i-rré-cu-pé-rable... Mais, si le coeur vous en dit, vous pouvez aussi me suivre sur Twitter : @Ernest3X blog@dorcel.com