Les prémices du vice : – 30 % sur le X vintage !

Mercredi 5 mai 2010Par Jane

Retrouvez une promotion spéciale « porno vintage » sur Dorcelshop, pour rendre hommage aux prémices du vice !

Découvrez ou redécouvrez des titres comme « Julie la douce », « Les culottes de Charlotte », « Les faveurs de Sophie », « Filles de luxe » et bien d’autres !

Pour revivre les débuts du X

Souvenez-vous d’une époque où, dans les films porno, …

… toutes les filles ne se ressemblaient pas.
Elles n’étaient généralement pas épilées, ou du moins, pas partout, et leur poitrine était le plus souvent naturelle, ainsi que leur bouche .
Elles ne s’étaient pas lancées dans le X pour la gloire ni pour l’argent, mais pour s’amuser, par gout de la subversion, ou encore pour revendiquer leur envie de liberté dans la France giscardienne d’il y a 30 ans.

L’image avait un grain particulier, les situations étaient à la fois tendrement familières et délicieusement transgressives .

Dans ces films, on trouvait rarement des « performances sportives » du niveau de celles que les hongroises de compèt’ d’aujourd’hui nous délivrent, on ne voyait pas de triple anale, de gang bang à 450 ni de bukkake.
Au contraire, on y voyait le plus souvent du sexe plausible, et souvent réaliste, dans des scénarios qui l’étaient nettement moins.

Pourtant , l’intense sensualité dégagée par ces femmes de tous horizons (bourgeoises, étudiantes, jeunes ingénues, maitresses expérimentées) reste indéniable, encore aujourd’hui. Et ce, même si certaines avaient parfois le brushing de Danielle Gilbert:p.

Ce succès jamais démenti tient peut-être tout simplement à la sincérité des interprêtes, réalisateurs et producteurs, qui à l’époque, inventaient tout simplement le porno moderne !!

Ci-dessous, quelques photos (soft) extraites de « Ma cousine de Paris » et de « Sonia et l’amour des femmes », pour vous plonger dans l’ambiance …

Jane

Moitié punk moitié institutrice britannique de l'ère victorienne, je m'intéresse pas mal au sexe et à la société. A la société vue sous l'angle du sexe. Enfin au porno quoi. Voyez ce que je veux dire ... jane.dorcelblog@gmail.com