Christian Lavil : interview d'un pornophile made in France

Samedi 27 février 2010Par Ernest

Il y a quelques jours, sur Dorcel Vision, vous avez pu découvrir La toubib a des gros seins, l’une des dernières productions Alkrys, réalisée comme il se doit par Christian Lavil. Au casting, la superbe Tarra White, la bombastique Cindy Dollar ou encore la bouillante Graziella Diamond. Ces toubibs au physique de rêve vont vous faire adorer l’hôpital, je peux vous l’assurer.

Après avoir interviewé plusieurs actrices porno, françaises et étrangères, un ancien acteur devenu réalisateur, j’ai profité de cette occasion pour poser quelques questions à Christian Lavil, fondateur du studio de production français .

Vous pourrez y lire entre autres d’où vient le nom Alkrys, quel est l’avenir du porno selon Christian, pourquoi il est si difficile de devenir acteur / actrice porno, etc. Le tout se trouve, vous l’aurez deviné, dans la suite de cet article.

Blog Dorcel : Bonjour Christian, peux tu nous présenter ALKRYS? Depuis quand la société existe t’elle? Combien de titres a t’elle à son catalogue? Sauf si c’est top secret, d’où vient le nom Alkrys?

Christian Lavil : ALKRYS aura 15 ans en juin et a édité ou produit tant en K7 qu’en DVD un peu plus de 300 films mais le nom d’Alkrys est plus ancien. A l’époque la société Antares Traveling Productions avait un catalogue traditionnel et un catalogue X sous le label Penguin, ce qui posait souvent des problèmes lors des achats de droits avec les producteurs de cinéma dît traditionnel.

Nous avions donc décidé de sortir le catalogue Penguin de cette société et d’en créer une uniquement X sous le nom d’Alkrys Films productions venant tout simplement du A d’Alain Carradore, du L d’Henri Lenique et du Krys de Christian Lavil. Malheureusement des éléments imprévus ont fait que le projet n’a pu aboutir et après les avoir attendu 2 ans j’ai créé Alkrys tout seul.

Blog Dorcel : En général, dans un film porno « classique », on trouve une majorité de scènes de sexe (oui, je sais, c’est un peu le principe) et peu de dialogues ou de vraies scènes de comédie. Pourtant, dans tes productions récentes (Blanche, Alice, Sandy et les autres, Campeuses à la ferme, Putain de Weekend pour ne citer que celles là), tu sembles attacher une grande importance aux dialogues qui sont, je dois l’avouer très drôles. Peux tu m’en dire un peu plus sur le sujet?

Christian Lavil : Il y a une différence entre Blanche ou Marie-Noëlle pour ne citer que ceux là et Campeuses à la ferme ou Putain de Week-End. Pour les premiers ce sont des films plus construits avec un scénario, des dialogues travaillés, dans lesquels les actrices et acteurs ne changent pas une virgule, pour les seconds ce sont plus des films sur des thèmes avec des mises en situations et dont les dialogues évoluent pendant le tournage. Il est vrai que j’attache une grande importance aux dialogues parce que je m’amuse beaucoup à les écrire et aussi à réaliser ce genre de film.

Blog Dorcel : Parlons un peu actrices. Une petite jeune qui débute, Cécilia Vega, est présente dans pas mal de tes films récents. Tu lui as même consacré un film complet (Au plus profond de Cécilia). Est-ce que je me trompe en disant que c’est ton égérie du moment? Pourquoi elle?

Christian Lavil : J’ai déjà réalisé plusieurs films consacrés à des actrices (Anastasia Kaas, Alyson Ray, Elsa Kryss). Lorsque je tourne avec une actrice comme Cécilia Véga, qui aime le sexe, qui prend du plaisir et surtout qui ne simule pas devant une caméra je sais que je vais avoir des scènes excitantes et qui vont plaire aux amateurs de X. De plus avec tous ses fantasmes cela aurait été dommage de ne pas lui consacrer un film.

Blog Dorcel : Tu tournes majoritairement avec des actrices et des acteurs français. Commençons par les acteurs. Comment explique tu le fait que les hommes soient souvent les mêmes dans les productions françaises alors que les filles changent tous les 6 mois? Qu’est ce qui fait qu’un acteur pro a une carrière plus longue qu’une actrice?

Christian Lavil : Cette situation n’est pas uniquement Française, on la retrouve partout que ce soit en Europe ou aux US. Je dis souvent qu’il est plus facile d’avoir la bouche ouverte que le bras tendu. Un acteur pro doit être capable de bander et d’éjaculer lorsqu’on lui demande. Ce n’est pas parce que beaucoup prétendent être acteur X parce qu’ils ont participé à des scènes de gang-bang, tourné dans des scènes amateurs (où la plupart du temps on les a laissé faire ce qu’ils voulaient) que ce sont des acteurs X. Il y a beaucoup de prétendants mais peu d’élus.

Pour les actrices X le problème est différent. Il y a celles qui veulent juste tourner quelques scènes (quelles que soient les scènes d’ailleurs) pour être connues (du moins le pensent-elles) et pouvoir avoir un site internet ou de la Visio, croyant qu’elles vont avoir beaucoup de visiteurs payants. Et il y a celles qui aimeraient vraiment être actrice.

Le problème en France est qu’il n’y a pas assez de tournages et que la plupart des productions font la chasse aux débutantes et les jettent après une ou 2 scènes parce qu’ils croient que c’est la petite nouvelle qui fait vendre. Maintenant elles ne peuvent pas toutes faire une carrière soit à cause de leur physique (ça compte quand même beaucoup) soit à cause de leur manque de capacités sexuelles ou de leurs mauvais choix.

La majorité d’entre elles s’aperçoit très vite que ce n’est pas en tournant une scène de temps en temps, en allant s’exhiber sur les salons ou en passant son temps sur les forums qu’elles peuvent en vivre. Elles disparaissent aussi vite qu’elle sont arrivées.

Blog Dorcel : Quel acteur « récent » peut, à ton avis, faire une très longue carrière comme par exemple Christophe Clark ou Philippe Soine qui sont restés devant la caméra pendant près de 20 ans?

Christian Lavil : Il y a quand même quelques acteurs qui ont déjà une longue carrière : Sébastian Barrio, Tony carrera, Phil Hollyday, Ian Scott et Titof pour ne citer qu’eux.

Blog Dorcel : Même question pour les filles. Même si, comme je le disais plus haut les actrices ne restent pas longtemps dans le métier, Y en a t’il une qui selon toi sort du lot et peut prétendre à accéder au statut de véritable Star du X?

Christian Lavil : Ce qui est dommage en France c’est qu’il n’y a pas de « Star System » contrairement aux Etats-Unis. Il y a des actrices à l’heure actuelle qui sortent du lot mais pour moi la dernière star du X c’est Clara Morgane (La dernière connue du grand public). Je pense que le terme « Star du X » à été trop galvaudé. En effet beaucoup s’autoproclament Star du X, après avoir tourné seulement une ou quelques scène mais ce n’est pas pour autant qu’elles le sont.

Blog Dorcel : Sujet brûlant en ce moment, Avec la chute de la vente de DVD et l’avènement d’internet, Comment vois-tu l’avenir du porno?

Christian Lavil : L’arrivée de la K7 a signé l’arrêt de mort des cinémas X, puis le DVD a remplacé la K7. Les supports ont changé et ont vu disparaître de nombreux acteurs du métier (Editeurs, Producteurs…). Avec internet, on voit arriver de nouveaux producteurs, de nouvelles technologies (VOD), bientôt la 3D, mais surtout une nouvelle clientèle. C’est à nous, à nous adapter. Maintenant j’ose croire que le monde du X existera toujours. Je pense sincèrement qu’il est utile et qu’il sert d’exutoire à de nombreuses personnes.

Blog Dorcel : Pourquoi ne tourne tu pas de Gonzos?

Christian Lavil : Je ne pense pas que j’y prendrais autant de plaisir ni que je saurais les faire. Ce ne serait que du sous Manu Ferrera, Christophe Clark, Greg Centauro ou quelques autres qui eux les font très bien.

Les films ALKRYS sont disponibles en DVD ici : alkrys.com, dorcelshop.com et en VOD sur Dorcel Vision.

Ernest

Metalleux depuis tout petit, seuls les cheveux me manquent pour headbanguer comme il faut. Ajoutez à cela un goût immodéré pour le Porno et vous aurez vite compris que je suis i-rré-cu-pé-rable... Mais, si le coeur vous en dit, vous pouvez aussi me suivre sur Twitter : @Ernest3X blog@dorcel.com