Madison Parker, la suite

Mardi 6 octobre 2009Par Jane

Voici la suite de l’interview de Madison Parker, dont nous vous proposions le début hier.
Et, inutile de le répéter, si vous n’avez pas encore vu Dorcel Airlines 4 : Flight to Ibiza, le dernier opus dans lequel s’illustre la belle Madison, il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessus pour y remédier …

Comment s’est déroulée ta première scène ?

Madison Parker : Ma première scène était en solo, je tremblais quand même un peu, et j’étais embarrassée. Ensuite, il y a eu ma première scène avec un mec , c’était Tony Ribas. J’étais un peu nerveuse aussi. Tout ça a bien changé aujourd’hui !

Aujourd’hui, tu te vois comment en tant qu’actrice ?

Madison Parker : C’est sûr, aujourd’hui je connais les mecs . Je sais ce qu’ils aiment. Certain sont excités par moi, et ce sont eux qui m’ont donné l’occasion de faire mon chemin dans la vie. D’ailleurs je me préfère maquillée et habillée comme une vraie femme plutôt qu’avec l »uniforme de la « teen » classique à couettes. j’ai plus de confiance en moi quand je ne joue pas un rôle de teen.

Est-ce que tu es vraiment bi ?

Madison Parker : Je ne l’aurais jamais cru avant, mais c’est vrai qu’aujourd’hui je suis intéressée par les filles aussi! Mais c’est un domaine dans lequel mes gouts sont un peu plus complexes.

Tu aimes quel type de mecs?

Madison Parker : Je les aime avec du style, très masculins, mais aussi parfois féminins ! Mes préférés sont les footballers, les coiffeurs, les musiciens, les DJ’s et les hommes en uniforme.

Pourquoi penses-tu que tu obtiens tellement de rôles ?

Madison Parker : Je pense que je bosse parce que les gens m’aiment bien. Et parce que l’anal ne me pose aucun problème. Maintenant, j’aimerais bosser à un rythme moins soutenu, parce que j’aimerais bien continuer dans ce métier encore un moment, et mon corps a besoin d’un break !

Est-ce que tu aimes jouer la comédie, les parties non-porno de tes films ?

Madison Parker : J’aime vraiment ça ! J’ai joué un rôle marrant récemment avec mon copain : c’était une histoire de télé cassée. J’appelais les réparateurs alors que mon mari n’était pas à la maison. Le réparateur est arrivé – c’était mon copain – et il a arrangé la télé. Ensuite je lui ai dit que mon mari ne m’avait pas laissé d’argent pour payer et que j’allais devoir le dédommager d’une autre façon. C’est une histoire toute bête mais c’était marrant à jouer !!!

Quel genre de fantasmes as-tu ?

Madison Parker : Mes fantasmes sexuels sont bien trop pervers … je te les dirai peut-être lors d’une prochaine interview.

Est-ce qe tu te masturbes souvent quans tu es seule chez toi ?

Madison Parker : Ca m’arrive ! Parfois régulièrement, parfois moins, ça dépend ! Je me touche le clitoris très doucement, et je me caresse les seins. Ensuite quand je suis excitée je me touche de plus en plus vite, et j’atteins rapidement l’orgasme !

Quelle a été ta scène la plus compliquée à tourner ?

Madison Parker : Une scène qui s’annonçait comme compliquée à tourner consistait en une sodomie sur la plage. Le sable, tout ça … hum. Bon, mais finalement ça ne s’est pas fait.
Aaah, il y a eu aussi une scène horrible, où je baisais sur un tout petit bateau, sous la pluie !

Est-ce que tu aimes être célèbre ?

Madison Parker : Oui ! C’est plutôt sympa de penser que des milliers de mecs me regardent et jouissent en matant mes films ! Ca me fait me sentir bien!

THE END !

Voilà, on espère que vous appréciez Madison Parker autant que nous, sa fraicheur et sa beauté naturelle, et on souhaite la revoir dans de nombreuses productions Dorcel !

Jane

Moitié punk moitié institutrice britannique de l'ère victorienne, je m'intéresse pas mal au sexe et à la société. A la société vue sous l'angle du sexe. Enfin au porno quoi. Voyez ce que je veux dire ... jane.dorcelblog@gmail.com