La bourgeoise aux gros seins, nouveauté Marc Dorcel

Mardi 10 mars 2009Par Ernest

C’est un fait, la plupart des hommes adorent les filles qui ont de gros seins. Qu’ils soient naturels ou siliconés, ils sont l’objet de nombreux fantasmes et autres tendances fétichistes.

Pour répondre à la demande des adorateurs de poitrines généreuses, Marc Dorcel a sélectionné pour vous La bourgeoise aux gros seins, un film dont le titre ne laisse aucun doute quant à son contenu.

Au casting, on retrouve les très bustées Calista Sweet, Jessica Moore, Katy Parker, Martina et Nora Davis

Résumé : Un « mac » peut-il tomber amoureux de sa « gagneuse » ? Quand elle a les seins agressifs et généreux de Mora, la réponse est évidemment oui, surtout si elle accepte avec soumission de se faire défoncer le petit trou. Calista, superbe brune, se pince par jeu les mamelons avant que ses charmes épanouis ne servent d’écrin à la verge de son amant. Votre secrétaire porte-t-elle des lunettes? Peut-être mais, si elle dispose des mêmes appâts que Jessica et se prête aux mêmes jeux, alors, vous êtes comblé. Les aréoles très larges des seins de Katy, puissant appel aux caresses les plus folles, amènent son complice à la gratifier d’une copieuse giclée entre ses aguichantes mamelles. Quant à Martina, elle affole littéralement son partenaire en usant à la fois de la séduction de sa poitrine généreuse et des ondulations de sa croupe plus que suggestive. Servi par des comédiennes aux charmes ravageurs, ce film offre une succession de scènes d’une formidable puissance érotique.

RETROUVEZ D’AUTRES PHOTOS DANS LA SUITE DE CET ARTICLE

La bourgeoise aux gros seins est déjà disponible sur le Dorcel Shop

Ernest

Metalleux depuis tout petit, seuls les cheveux me manquent pour headbanguer comme il faut. Ajoutez à cela un goût immodéré pour le Porno et vous aurez vite compris que je suis i-rré-cu-pé-rable... Mais, si le coeur vous en dit, vous pouvez aussi me suivre sur Twitter : @Ernest3X blog@dorcel.com

1 commentaire


  1. Roxi

    Les avis exprime9s mornnett e0 l’e9vidence qu’on ne peut pas avancer sur un tel sujet « e0 chaud », encore dans l’e9motion d’un cas particulier. Il est alors tre8s difficile de re9fle9chir se9rieusement et surtout d’e9changer des arguments sans tomber dans l’invective ou la provocation. Bien qu’e9tant plutf4t oppose9 e0 l’euthanasie, je note que votre titre « Vers l’euthanazie » avec un z est justement une belle provocation ! Dans nos de9mocraties, les le9gislateurs e9lus doivent avoir cette capacite9 e0 prendre du recul (laissons-en leur le temps ) et e0 re9fle9chir avec la teate froide, afin d’e9laborer une loi quand c’est ne9cessaire, et sans remettre en cause e0 tout instant les lois existantes souvent peu ou mal applique9es. Il ne faut pas oublier de plus que la loi doit traiter en premier de l’inte9reat ge9ne9ral et ne peut pas pre9tendre re8gler tous les cas particuliers. Il me semble que dans cet esprit M.Le9onetti, rapporteur de la loi actuelle, n’est pas tre8s chaud pour une modification (interview dans l’hebdomadaire La Vie du 27 mars 2 avril). Pour donner, sur sujet diffe9rent, un exemple de ces re9actions e0 chaud irraisonne9es qu’il faut absolument de9passer, je me souviens avec peine et un peu froid dans le dos les cris de « e0 mort » qu’on entendait e0 l’e9gard de certains criminels devant les commissariats, les prisons ou les tribunaux. Pourtant la peine de mort a e9te9 abolie depuis, par une loi que n’approuvaient pas vraiment une majorite9 de frane7ais