Guides sexuels : la fellation

Mercredi 18 juillet 2007Par MrPorno

D’accord – brisons un mythe lié à la traduction anglaise du mot « fellation », « blowjob » (blow = souffler) : le fait de « tailler une pipe » ne signifie en aucun cas « souffler »… sauf � distance. N’essayez donc surtout pas de souffler dans son pénis, ce n’est pas une bonne idée.

OK ? Le pénis est presque aussi sensible que l’intérieur du vagin et ce n’est donc pas une bonne idée de tirer violemment sur le prépuce ou de le mordre (sauf si votre partenaire le demande). De même, sachez ce que vous faites : secouez la tête juste pour le plaisir n’est pas utile.


Pour terminer, décidez � l’avance si vous allez cracher, avaler ou permettre � votre partenaire d’éjaculer sur vous – � vous de choisir. Bien entendu, la plupart des hommes préfèrent que vous avaliez, mais ne vous inquiétez pas si vous n’en avez pas envie, c’est votre choix. Dites-lui ce que vous préférez.

Pour lui faire la meilleure fellation qu’il ait jamais eue, suivez le guide…


D’accord, commençons par le commencement : de nombreux préliminaires. Essayez par exemple un massage : si vous avez de long cheveux, utilisez-les pour l’exciter. Lorsque vous êtes prête, cap vers le sud. N’oubliez pas de l’embrasser, de le lécher et de le caresser sur tout le corps jusqu’aux orteils. Prenez votre temps. Excitez-le en passant sur son pénis et ses organes génitaux, en descendant et en remontant. Il doit être en pleine érection avant que votre bouche ne s’approche de son pénis.

Ensuite, essayez de le masturber. Placez une main au bas de sa hampe (la base du pénis) et utilisez l’autre main pour exciter d’autres parties de son corps comme son anus et son périnée, ses testicules et ses tétons. Quand vous êtes prête pour la fellation, la technique de base à adopter est de masturber le pénis en faisant glisser dessus votre main de bas en haut, en la fermant délicatement lorsque vous atteignez le dessus et en l’ouvrant légèrement lorsque vous redescendez. Pendant tout ce temps, son pénis doit entrer et sortir de votre bouche (les lèvres couvrent les dents) qui doit exercer une pression ferme, mais agréable.

S’il n’est pas circoncis, ne tirez pas brusquement son prépuce, veillez juste à ce que celui-ci glisse sur le gland. Quand vous avez compris la technique de base, tenez son pénis plus fermement et accentuez les mouvements de votre langue. Léchez son pénis comme si c’était une sucette, par des mouvements longs et lents sur le gland et sur les côtés. Recouvrez vos dents avec vos lèvres et donnez-lui quelques « pincettes » (en mordant sans utiliser les dents). Salivez beaucoup. Plus le pénis est lubrifié, plus le plaisir sera grand. Enfin, prenez son pénis en bouche et laissez tournoyer votre langue autour du gland. En gardant une main sur la hampe de son pénis, vous lui éviterez de vous étouffer et vous contrôlerez jusqu’� quel point vous le prenez en bouche. L’enfourner profondément (la fameuse expression anglaise « deep throat ») signifie prendre tout le pénis dans votre bouche au lieu de garder une ou deux mains sur celui-ci. Cela peut être difficile et inconfortable, et susceptible de vous causer des haut-le-c